respir.com
respir.com
 

Un site de la Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires
Association loi de 1901 reconnue d'utilité publique
respir.com

La Revue de RespirWebConférencesDiaporamas & PrésentationsInscriptionContact

Respir.com est un site gratuit mis en ligne pour tous par la FGLMR. Il n'a pas recours à la publicité.

S'il vous est utile, aidez-nous à le maintenir en ligne (Cliquez ici).

Dernière mise à jour du site le 27/10/2014

base documentaire
contact
collaborateurs
recherche approfondie
imagerie
bibliographies
formation santé
Université de Bordeaux II
tabacologie
cas cliniques

Pathologie pulmonaire
Iatrogène
En savoir plus...

Créé le 17/01/1999 Auteur : A. Taytard (Mis à jour le 22/04/2005)
     
     

Introduction
Pathologies pulmonaires médicamenteuses
Pneumopathies d'irradiation
Pathologie d'origine mécanique ou indirecte


Introduction

Pathologie accidentellement provoquée par un traitement
Dominée par les pathologies MÉDICAMENTEUSES
Il faut y penser pour faire le diagnostic !

Fleche_v.gif (873 octets) 3 CIRCONSTANCES DE DIAGNOSTIC
1/ MÉDICAMENT : en général connu pour sa iatrogénèse : Amiodarone, Bléomycine, Cyclophosphamide, Hydralazine, Méthotrexate, Nitrofurantoïne,  Procaïnamide, Pénicillamine, Sels d'or
mais ... la liste s'allonge
       
2/ IRRADIATION : circonstance évidente = radiothérapie
....dont le champ intéresse le thorax
     
3/ CAUSES MÉCANIQUES OU INDIRECTES : souvent évidentes

 


Pathologies pulmonaires
médicamenteuses

Fréquent
Diagnostic difficile : pas de test spécifique

PNEUMOPATHIES INTERSTITIELLES MÉDICAMENTEUSES
  Risque FIBROSE PULMONAIRE
          risque augmenté par l'âge
                                         l'accumulation pulmonaire du médicament
  Soit tableau de maladie infiltrative diffuse aiguë du poumon
Fièvre, arthralgies, rash cutané
Toux sèche, dyspnée
Râles crépitants ± signes d'épanchement pleural
Syndrome inflammatoire, hyper-éosinophilie
Radiographie : images interstitielles bilatérales, opacités plurifocales
LBA : lymphocytes, éosinophiles
  Soit tableau chronique de fibrose
... mais évolution parfois favorable après l'arrêt du médicament
  Médicaments responsables : nombreux ++
  
TOUX
  I.E.C
  
AUTRES ATTEINTES
  Œdème pulmonaire : risque = S.D.R.A. 
Toxicomanes et Opiacés ++
Hydrochlorothiazide, aspirine
  Hémorragies alvéolaires à la D. Pénicillamine
  Lupus médicamenteux avec atteinte pulmonaire (procaïnamide, hydralazine)
  Asthmes médicamenteux : Asthme à l'aspirine et AINS
Conservateurs (Sulfites)  
ß-Bloquants

Site à consulter devant toute suspicion de pathologie pulmonaire médicamenteuse : Pneumotox


Pneumopathies d'irradiation
   
Toxicité directe, alvéolite inflammatoire
Au niveau des territoires pulmonaires irradiés
Circonstances :
   Radiothérapie pour cancer bronchique
tumeur médiastinale
cancer du sein
   facteurs favorisants chimiothérapie (bléomycine)
   
Soit pneumopathie précoce
  3-6 semaines après l'irradiation
toux, fébricule, dyspnée
Radiographie : normale au début, puis opacités hétérogènes
LBA : lymphocytes +++
   
Soit pneumopathie chronique
  quelques mois après l'irradiation
découverte radiologique : opacités denses au niveau des zones irradiées
TDM : opacités alvéolaires

En savoir plus ...


Pathologie d'origine
mécanique ou indirecte
  
PNEUMOTHORAX
  =  traumatisme direct (ponctions, ventilation artificielle, ...)
   
ŒDÈME PULMONAIRE
  surcharge liquidienne
  a vacuo
   
INFECTION
   
EMBOLIE PULMONAIRE
   
DÉPRESSION RESPIRATOIRE

Autres sites sur le Net

- Pneumotox

A lire

- La pathologie Iatrogénique pulmonaire

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.

Tous droits réservés
© Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires (FGLMR) 2017

Usage strictement personnel. L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la licence de droits d'usage et mentions légales, en accepter et en respecter les dispositions.

Respir.com est enregistré à la C.N.I.L. sous le n°757727 VERSION 1