respir.com
respir.com
 

Un site de la Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires
Association loi de 1901 reconnue d'utilité publique
respir.com

La Revue de RespirWebConférencesDiaporamas & PrésentationsInscriptionContact

Respir.com est un site gratuit mis en ligne pour tous par la FGLMR. Il n'a pas recours à la publicité.

S'il vous est utile, aidez-nous à le maintenir en ligne (Cliquez ici).

Dernière mise à jour du site le 27/10/2014

base documentaire
contact
collaborateurs
recherche approfondie
imagerie
bibliographies
formation santé
Université de Bordeaux II
tabacologie
cas cliniques

Bronchite aiguë

Créé le 08/03/2000 Auteur : A. Taytard (Mis à jour le 24/08/2007)
     
     

Sommaire

  • Bronchite aiguë : signes évocateurs
  • Bronchite aiguë : définition
  • Bronchite aiguë : anatomo-pathologie
  • Bronchite aiguë : conséquences pratiques
  • Bronchite aiguë : formes cliniques
  • Bronchite aiguë : examens complémentaires
  • Bronchite aiguë : démarche diagnostique
  • Bronchite aiguë : évolution
  • Bronchite aiguë : chez le sujet sain
  • Bronchite aiguë : au cours d'une broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO)
  • Bronchite aiguë : au cours d'une insuffisance respiratoire chronique (IRC)
  • Bronchite aiguë : traitement
  • Bronchite aiguë : cas particuliers

 
Signes évocateurs de bronchite aiguë
toux, parfois précédée d'infection des voies respiratoires supérieures, quelquefois accompagnée d'une sensation de brûlure rétrosternale
fièvre inconstante, généralement peu élevée
auscultation normale ou signes bronchiques diffus
  
La bronchite aiguë est une maladie banale, bénigne.
Son diagnostic est purement clinique.
Mais, lorsqu'elle est apportée comme symptôme au médecin, elle est
 une occasion à saisir chez le fumeur pour parler du tabac
 un risque à contrôler
  chez l'asthmatique
    attaque d'asthme
    asthme aigu grave
  chez le bronchitique chronique, et a fortiori chez l'insuffisant respiratoire chronique
    décompensation respiratoire aiguë
   
Bronchite aiguë : anatomo-pathologie
État inflammatoire aigu (souvent descendant : rhino-pharingo-laryngo-trachéo-bronchique) de la muqueuse des voies aériennes, de la trachée aux bronchioles qui se traduit :
   
 au niveau des bronches
  larges destructions épithéliales pouvant aller jusqu'à l'ulcération de la membrane basale
  hypersécrétion séro-muqueuse
  œdème inflammatoire avec infiltration de polynucléaires
  restitution ad integrum
        dans pratiquement tous les cas
        mais en quelques semaines
    
 au niveau des bronchioles
  obstruction liée à
  difficultés d'épuration de sécrétions visqueuses
  œdème inflammatoire
   
Bronchite aiguë : conséquences pratiques

augmentation de la sensibilité bronchique aux agressions extérieures, en particulier bactériennes, avec risque de surinfection

 augmentation de la réactivité bronchique
 râles sibilants surtout chez l'enfant
  
Bronchite aiguë : formes cliniques
Les bronchites aiguës
 surviennent plutôt au printemps ou en automne, en cas isolés ou en petites épidémies
 commencent le plus souvent par une atteinte des voies aériennes supérieures puis "descendent sur les bronches"
 évoluent habituellement en deux phases
   
la phase sèche, initiale
1. signes généraux
 fièvre (> 38°C) constante si virus grippal ou adénovirus, rare si rhinovirus
une fièvre ≥ 38°5 C au-delà de 3 jours doit faire reconsidérer le diagnostic
 céphalées ; myalgies ; malaise général
   
2. signes fonctionnels respiratoires
 toux sèche, quinteuse, quelquefois épuisante (insomniante)
une toux persistant plus de 3 semaines doit faire évoquer le diagnostic de coqueluche
 dyspnée
 douleurs
  rétro-sternales à type de brûlures
  pariétales
  exagérées par la toux
   
3. signes physiques : rares, quelquefois des râles sibilants
pas de signes en foyer évocateurs d'une pneumopathie
   
la phase humide
disparition des signes généraux et de la dyspnée

toux grasse avec expectoration séro-muqueuse puis quelquefois muco-purulente ; elle ne survient que dans 50% des cas ; l'aspect purulent est plus lié à la nécrose épithéliale qu'à une surinfection bactérienne.

quelques râles ronflants (ronchi)
   
Si propagation aux alvéoles juxta-bronchiques broncho-pneumopathie
   
Bronchite aiguë : examens complémentaires : Habituellement aucun
Bactériologie inutile
Virologie n'a d'autre intérêt qu'épidémiologique
EFR : Réduction fréquente du VEMS, hyper-réactivité bronchique se normalisant en 5 à 6 semaines
  
Bronchite aiguë : démarche diagnostique
1 Identifier les facteurs de gravité potentielle (terrain, facteurs de risque)
2 Ne pas manquer un diagnostic de pneumonie
   
Bronchite aiguë : évolution
Bronches saines bénigne en une dizaine de jours
 
 
Toux : disparition en 5 à 10 jours habituellement, 2 à 3 semaines voire plus dans certains cas
 
 
Expectoration : disparition en 8 à 15 jours
Hypersensibilité tussigène pouvant persister quelques semaines à quelques mois (hyper-réactivité bronchique)
Surinfection bactérienne quelquefois ; la persistance de la fièvre au-delà de J7 est un argument positif
   
Bronchite aiguë : chez le sujet sain
Virale dans près de 90 % des cas (rhinovirus surtout) ; quelquefois due à Mycoplasma Pneumoniae ou Chlamydia Pneumoniae voire Bordetella Pertussis (NB : 10 à 15 % des coqueluches surviennent chez l'adulte)
Surinfection (fumeur +++) :
 
pneumocoque - haemophilus influenzae
 
parfois résistances bactériennes
   
Bronchite aiguë : au cours d'une BPCO
 Causes diverses : virus, pollution
 Surinfection très fréquente
Évolution souvent réfractaire : germes résistants, foyer infectieux ORL ou stomatologique d'entretien, DDB a minima
   
Bronchite aiguë : au cours d'une IRC
Quelle que soit la cause ... menace de décompensation respiratoire aiguë
   
La persistance des symptômes doit conduire à une exploration anatomique et fonctionnelle de l'appareil respiratoire.
  
Bronchite aiguë : traitement
 
 
AINS à dose antipyrétique
 
Fluidifiants : efficacité modeste, lorsqu'elle existe
 
Anti-tussifs : peu efficaces mais prescription possible s'il n'existe pas de contre-indication (codéine)
 
b2-agonistes : pas de preuve de leur efficacité en absence de maladie respiratoire sous-jacente (Smucny, 2006) 
 
 
Autres médicaments ou combinaisons de médicaments anti-tussifs : efficacité modeste, lorsqu'elle existe (Schroeder, 2004)
  
Antibiothérapie
 Adulte sain : abstention (recommandations)
 Sujet à risque : à discuter individuellement
  
En cas d'hyper-réactivité bronchique persistante hors asthme, envisager
 bronchodilatateurs + corticostéroïdes
 bilan d'asthme ± allergie
  
Bronchite aiguë : cas particuliers
a- BPCO et IRC
  3 risques
  surinfection bronchique
  encombrement bronchique majoré par la prise d'anti-tussifs
  décompensation respiratoire
  
Radiographie thoracique : bronchopneumopathie ?
Bactériologie inutile car germes connus : haemophilus, pneumocoque, mycoplasme
Gazométrie artérielle
Endoscopie bronchique au moindre doute
   
b- Asthmatiques
  Aggravation de l'hyper-réactivité bronchique aggravation des symptômes
  Renforcement du traitement de fond
        ± antibiothérapie
      
Rappel
   
c- Les bronchiolites aiguës de l'enfant
  Détresse respiratoire aiguë fébrile hospitalisation

Réf :
Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (afssaps) : www.afssaps.sante.fr : Antibiothérapie par voie générale en pratique courante : infections respiratoires basses de l'adulte. Réactualisation 2005

Bent S, Saint S, Vittinghoff E, Grady D. Antibiotics in acute bronchitis: a meta-analysis.  Am J Med 1999;107:62-7
Chandran R. Should we prescribe antibiotics for acute bronchitis?  Am Fam Physician 2001;64:135-8
Evans AT, Husain S, Durairaj L, Sadowski LS, Carles-Damte M,Wang Y. Azithromycin for acute bronchitis: a randomised, double-blind, controlled trial.  Lancet 2002;359:1648-54
Linder JA, Sim I. Antibiotic treatment of acute bronchitis in smokers: a systematic review.  J Gen Intern Med 2002;17:230-4
Smucny JJ, Becker LA, Glazier RH, McIsaac W. Are antibiotics effective treatment for acute bronchitis? A meta-analysis.  J Fam Pract 1998;47:453-60
Smucny J, Becker L, Glazier R. Beta2-agonists for acute bronchitis. Cochrane Database Syst Rev 2006;4:CD001726

Essentiel sur...

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.

Tous droits réservés
© Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires (FGLMR) 2014

Usage strictement personnel. L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la licence de droits d'usage et mentions légales, en accepter et en respecter les dispositions.

Respir.com est enregistré à la C.N.I.L. sous le n°757727 VERSION 1