respir.com
respir.com
 

Un site de la Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires
Association loi de 1901 reconnue d'utilité publique
respir.com

La Revue de RespirWebConférencesDiaporamas & PrésentationsInscriptionContact

Respir.com est un site gratuit mis en ligne pour tous par la FGLMR. Il n'a pas recours à la publicité.

S'il vous est utile, aidez-nous à le maintenir en ligne (Cliquez ici).

base documentaire
contact
collaborateurs
recherche approfondie
imagerie
bibliographies
formation santé
Université de Bordeaux II
tabacologie
cas cliniques

Toux non productive chez la femme

Créé le 30/07/2000 Auteur : A. Taytard (Mis à jour le 24/11/2004)
     
     

Sommaire

  • La toux est elle différente chez l'homme et chez la femme pour ce qui concerne
    • l'épidémiologie
    • la physiopathologie
    • les étiologies
    • les complications
    • le traitement

 

Peu de travaux se sont intéressés aux différences entre hommes et femmes en terme de toux

La toux est elle différente chez l'homme et chez la femme pour ce qui concerne
  
l'épidémiologie
Les femmes rapportent plus souvent de
la toux nocturne
la toux prolongée
Mais
il y a un lien entre l’état psychologique et les symptômes rapportés
Réf :
Björnsson E et al. Symptoms related to asthma and chronic bronchitis in three areas of Sweden. Eur Respir J 1994;7:2146-53
Dales RE et al. The influence of psychological status on respiratory symptom reporting. Am Rev Respir Dis 1989;139:1459-63
Lúdvíksdóttir D et al.  Habitual coughing and its associations with asthma, anxiety, and gastroesophageal reflux. Chest 1996;109:1262-8

  

la physiopathologie
Le seuil tussigène est plus bas chez les sujets victimes d’une toux non productive
Le seuil tussigène est plus bas chez la femme
Le seuil tussigène n’est lié ni à l’atopie, ni à l’HRB chez la femme non asthmatique
Réf
Choudry NB. Sensitivity of the cough reflex in patients with chronic cough. Eur Respir J 1992;5:296-300
Fujimura M, Kasahara K, Kamio Y, Naruse M, Hashimoto T, Matsuda T. Female gender as a determinant of cough threshold to inhaled capsaicin. Eur Respir J 1996;9:1624-6
Fujimura M et al. Atopy in cough sensitivity to capsaicin and bronchial responsiveness in young females. Eur Respir J 1998;11:1060-3
     
les étiologies
On ne retiendra que celles qui sont plus particulières à la femme, sachant que les grands cadres étiologiques sont communs
Réf :
McGarvey LP et al. Evaluation and outcome of patients with chronic non-productive cough using a comprehensive diagnostic protocol.  Thorax 1998;53:738-43
Ovaire
Syndrome de Demons-Meigs
Hyperstimulation ovarienne
Réf :
Bréchot JM.  Poumon et pathologie bénigne de l'ovaire. Rev Pneumol Clin 1999;55:280-2
Gregory WT. Isolated pleural effusion in severe ovarian hyperstimulation : A case report. Am J Obstet Gynecol  1999;180 :1468-71
PNO cataméniaux
Réf :
Van Schil PE et al. Catamenial pneumothorax caused by thoracic endometriosis.  Ann Thorac Surg 1996;62:585-6
Médicaments : Les inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine provoquent plus de toux chez les femmes que chez les hommes
Réf :
Visser LE, Stricker BH, van der Velden J, Paes AH, Bakker A. Angiotensin converting enzyme inhibitor associated cough: a population-based case-control study. J Clin Epidemiol 1995;48:851-7
    
les complications
Accouchement prématuré
Fracture costale
Réf :
De Maeseneer M. Rib fractures induced by coughing: an unusual cause of acute chest pain.  Am J Emerg Med  2000;18:194-7
Khosla S, Melton LJ, Wermers RA, Crowson CS, O’Fallon WM, Riggs Bl. Primary hyperparathyroidism and the risk of fracture: a population-based study.  J Bone Miner Res 1999;14:1700-7
Prolapsus vaginal
Incontinence
urinaire
Réf :
Minaire P et al. The prevalence of female urinary incontinence in general practice. J Gynecol Obstet Biol Reprod (Paris) 1992;21:731-8
Buzelin JM. Treatment of stress urinary incontinence in women. Presse Med 1995;24:1499-500
anale
Réf :
Meagher AP et al. The cough response of the anal sphincter. Int J Colorectal Dis 1993;8:217-9
  
le traitement
Toujours débuter par le traitement étiologique
Traitement symptomatique : anti-tussifs généraux
Contre-indication relative chez la femme enceinte ou qui allaite. Si nécessaire  dextrométorphane.
Près du terme : abstention thérapeutique pour éviter un syndrome de sevrage ou des pauses respiratoires et hypotonie chez le nourrisson.

 

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.

Tous droits réservés
© Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires (FGLMR) 2017

Usage strictement personnel. L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la licence de droits d'usage et mentions légales, en accepter et en respecter les dispositions.

Respir.com est enregistré à la C.N.I.L. sous le n°757727 VERSION 1