respir.com
respir.com
 

Un site de la Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires
Association loi de 1901 reconnue d'utilité publique
respir.com

La Revue de RespirWebConférencesDiaporamas & PrésentationsInscriptionContact

Respir.com est un site gratuit mis en ligne pour tous par la FGLMR. Il n'a pas recours à la publicité.

S'il vous est utile, aidez-nous à le maintenir en ligne (Cliquez ici).

base documentaire
contact
collaborateurs
recherche approfondie
imagerie
bibliographies
formation santé
Université de Bordeaux II
tabacologie
cas cliniques

Tuberculose
Sujet traité par anti TNF a

Créé le 18/02/2005 Auteur : A. Taytard (Mis à jour le 28/06/2010)
     
     

Le risque de tuberculose sous anti TNF a est plus élevé chez les sujets avec 
primo-infection (virage ou augmentation de diamètre de l'intra-dermo réaction (IDR) à la tuberculine > 5 mm, après contact avec une personne atteinte d'une tuberculose bacillifère)
fort risque de réactivation tuberculeuse, ayant :
   fait une tuberculose dans le passé, mais ayant été traités avant 1970 ou n'ayant pas eu un traitement d'au moins 6 mois comprenant au moins 2 mois de l'association rifampicine + pyrazinamide
   été en contact proche avec un sujet ayant développé une tuberculose pulmonaire
   une IDR à la tuberculine > 5 mm à distance du BCG (> 10 ans) ou phlycténulaire, n'ayant jamais fait de tuberculose active et n'ayant jamais reçu de traitement
   des séquelles tuberculeuses importantes sans que l'on ait la certitude d'un traitement stérilisant
originaires ou ayant séjourné dans un pays à forte endémie tuberculeuse (Afrique, Amérique Centrale et du Sud, Ex-URSS, Asie sauf Japon) qui sont à risque très élevé de tuberculose latente.
Le dépistage de ces sujets doit être systématique avant tout traitement de ce type.
On peut s'aider d'un test de détection de l'interféron
g.

Tuberculose active
Les sujets ayant présenté une tuberculose active mais ayant été traités au moins 6 mois avec au moins 2 mois du couple rifampicine + pyrazinamide ne sont, a priori, plus à risque de réactivation.
Les sujets suspects de tuberculose active devront bénéficier d'un bilan diagnostic complet ainsi que d'un traitement antituberculeux complet.

Tuberculose latente ou incertitude sur un antécédent de tuberculose et son traitement
chimioprophylaxie à débuter au moins 3 semaines avant l'anti TNF a et surveillance

Dans tous les cas, lorsqu'une tuberculose est suspectée ou diagnostiquée, le traitement par anti-TNFa doit être différé.

Au total

Sujet normal, bilan négatif : surveillance
Sujet à risque : chimioprophylaxie d'une tuberculose latente ou d'une tuberculose infection (primo-infection récente ou infection ancienne à fort risque de réactivation) entreprise 3 semaines avant le début du traitement par anti-TNFa
Tuberculose patente avant ou après l'instauration d'un traitement par anti-TNFa : traitement classique (quadrithérapie) ; durée à ajuster en fonction des localisations ;
    arrêt du traitement anti-TNFa qui ne sera pas repris avant la fin du traitement anti-tuberculeux
    si l'intérêt de l'anti-TNFa est considéré comme majeur, le traitement pourra être repris après un délai
³ 2 mois de traitement anti-tuberculeux, après s'être assuré de la normalisation complète des signes cliniques, radiologiques et/ou biologiques (négativité des recherches de BK). En l'état actuel des connaissances, il est recommandé de poursuivre le traitement anti-tuberculeux de façon prolongée en cas de reprise du traitement par anti-TNFa.
Surveillance habituelle du traitement mais :
hépatotoxicité majorée ; surveillance neurologique attentive (neuropathies démyélinisantes aux anti-TNFa, potentiellement aggravées par INH).

Réf
Lioté H. Complications respiratoires des nouveaux traitements de la maladie rhumatoïde. Rev Mal Respir 2004;21:1107-15
www.afssaps.sante.fr Recommandations nationales - Prévention et prise en charge des tuberculoses survenant sous anti-TNF ; juillet 2005

Conflits d’intérêts : l’auteur n’a pas transmis de conflits d’intérêts concernant les données publiées dans ce texte

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.

Tous droits réservés
© Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires (FGLMR) 2017

Usage strictement personnel. L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la licence de droits d'usage et mentions légales, en accepter et en respecter les dispositions.

Respir.com est enregistré à la C.N.I.L. sous le n°757727 VERSION 1