respir.com
respir.com
 

Un site de la Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires
Association loi de 1901 reconnue d'utilité publique
respir.com

La Revue de RespirWebConférencesDiaporamas & PrésentationsInscriptionContact

Respir.com est un site gratuit mis en ligne pour tous par la FGLMR. Il n'a pas recours à la publicité.

S'il vous est utile, aidez-nous à le maintenir en ligne (Cliquez ici).

base documentaire
contact
collaborateurs
recherche approfondie
imagerie
bibliographies
formation santé
Université de Bordeaux II
tabacologie
cas cliniques

Rifampicine

Créé le 11/10/1999 Auteur : A. Taytard (Mis à jour le 26/02/2006)
     
     

Sommaire

  • Dose préconisée
    • Tuberculose
    • Légionellose
  • Absorption
  • LCR
  • Élimination
  • Effets secondaires
  • Grossesse et allaitement

 

Dose préconisée
Tuberculose :
10 mg/kg/j sans dépasser 900 mg/j
Légionellose : 20-30 mg/kg/j en 2 prises

Absorption : gastro-intestinale

LCR : 0-5 %

Élimination : rénale (30 %) ; hépatique (70 %)

En cas d'insuffisance rénale, même évoluée, la posologie est maintenue. La rifampicine n'est pas dialysable ; elle doit être administrée en fin de séance.

Effets secondaires
La rifampicine est un puissant inducteur enzymatique qui modifie la biodisponibilité de nombreux autres médicaments dont le métabolisme implique le cytochrome P450.

La rifampicine passe la barrière placentaire. Il n'y aucun effet tératogène connu à ce jour.

La rifampicine colore les urines en rouge-orangé ce qui est un très bon moyen de surveiller la prise du médicament. Elle colore aussi les sécrétions lacrymales et peut poser problème pour les malades porteurs de lentilles de contact.

Elle peut induire la formation d'anticorps spécifiques sources d'accidents immuno-allergiques graves (purpura thrombocytopénique, anémie hémolytique) les traitements intermittents et la réintroduction après arrêt sont fortement déconseillés.

Grossesse et allaitement
Pas de contre-indication pendant la grossesse
Quelques hémorragies maternelles et néo-natales précoces peuvent amener à conseiller un traitement préventif par vitamine K.
La rifampicine passe dans le lait maternel allaitement déconseillé

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.

Tous droits réservés
© Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires (FGLMR) 2017

Usage strictement personnel. L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la licence de droits d'usage et mentions légales, en accepter et en respecter les dispositions.

Respir.com est enregistré à la C.N.I.L. sous le n°757727 VERSION 1