respir.com
respir.com
 

Un site de la Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires
Association loi de 1901 reconnue d'utilité publique
respir.com

La Revue de RespirWebConférencesDiaporamas & PrésentationsInscriptionContact

Respir.com est un site gratuit mis en ligne pour tous par la FGLMR. Il n'a pas recours à la publicité.

S'il vous est utile, aidez-nous à le maintenir en ligne (Cliquez ici).

base documentaire
contact
collaborateurs
recherche approfondie
imagerie
bibliographies
formation santé
Université de Bordeaux II
tabacologie
cas cliniques

Tabagisme
Marqueurs

Créé le 19/03/2000 Auteur : A. Taytard (Mis à jour le 19/03/2006)
     
     

Sommaire

  • Questionnaire
  • CO expiré
  • Carboxyhémoglobine (HbCO)
  • Cotinine
  • Autres marqueurs

      
Questionnaire
Le mode de tabagisme est remarquablement stable dans la vie du fumeur, même s'il peut varier à certaines périodes. Les périodes d'abstinence sont brèves ou le sevrage est définitif. De ce fait, pour mesurer l'exposition, 2 questions suffisent
nombre de cigarettes fumées par jour
durée du tabagisme
Cela explique l'intérêt du concept de paquets-année 
     
Biomarqueurs
Ils présentent 3 avantages :
ils permettent de préciser le diagnostic tabacologique (biomarqueurs directs de la consommation de tabac : cf infra)
ils permettent de mesurer les conséquences du tabagisme (biomarqueurs indirects : spirométrie ; imagerie : plaques d'athérosclérose)
ils peuvent permettre de renforcer la motivation du malade à se sevrer, mais cela reste très incertain
   
CO expiré
  marqueur non spécifique ; s'observe avec toutes les combustions incomplètes
  explore les 12 dernières heures
  non-fumeur, non-exposé : < 5ppm ; non-fumeur exposé : 5-20ppm ; fumeur : > 10ppm

La mesure du CO n'est pas indispensable en première intention mais il peut être très utile pour le suivi (accord professionnel).
La mesure du CO est recommandée dans les services hospitaliers, chez les médecins tabacologues et dans les centres de tabacologie (accord professionnel).

   
Carboxyhémoglobine (HbCO)
  marqueur non spécifique
  formée par la fixation du CO sur l'hème de l'hémoglobine
  mesurée avec les gaz du sang
  non-fumeur : < 2 % ; fumeur : > 2 %
     
Cotinine
Produit de l'oxydation hépatique de la nicotine par le cytochrome P450 (enzyme CYP2A6)
Métabolite majeur de la nicotine (80 %) ; 15 % de l'ensemble des métabolites excrétés dans les urines ; sa demi-vie d’élimination est relativement longue (18 à 24h)
Explore l'exposition tabagique des 2 derniers jours
Corrélation entre les 3 paramètres : nombre de cigarettes fumées (actif ou passif), concentration en cotinine dans les urines, dans les cheveux
urinaire
 

utile pour adapter la substitution lors d'un sevrage difficile (femme enceinte, coronarien, résultats inattendus)
taux de cotinine urinaire fonction du nombre de cigarettes fumées autour de l’enfant et de l’identité des personnes qui fument : croissant de non fumeur à une puis 2 personnes (hors la mère), puis la mère plus 1 personne enfin 3 fumeurs ou plus. La mère reste le contributeur le plus important
taux de cotinine urinaire plus élevé chez les enfants noirs que chez les enfants blancs (à exposition alléguée égale)

cheveux
 

Taux de cotinine 2 fois plus élevé (à exposition alléguée égale) dans les cheveux que dans les urines 
chez les enfants noirs comparés aux enfants blancs ; chez les enfants blancs, pas de différence que les cheveux soient blonds ou bruns
chez les enfants asthmatiques comparés aux non asthmatiques (Knight, 1996)

autres dosages
  lait maternel : 2 à 10 fois plus de cotinine urinaire chez les enfants nourris au sein par une mère fumeuse, comparé au biberon ; exposition digestive vraisemblable
  salive
  liquide amniotique
  ongles
   
Autres marqueurs
Nicotine dans l'air
  composé organique semi-volatile ; marqueur spécifique de la combustion du tabac
3-éthenylpyridine (3-EP)
composé organique volatile ; issu de la pyrolyse de la nicotine ; constituant de la phase gazeuse de la fumée de cigarette ; spécifique de la fumée de tabac ; concentrations dans l'air corrélées à celles du CO et de la nicotine
Particules en suspension
  fortement corrélé aux nombres de cigarettes fumées ; pas spécifique de la fumée de tabac
CO dans l'air
  valeur limite actuelle en France : 10mg/m3 (8,5 ppm) ; autres sources (cuisinières) : mauvais marqueur de l'exposition au tabagisme passif
Thiocyanates
  les cyanides de la fumée de tabac sont absorbés au niveau du nez, de la bouche et du poumon ; peu spécifique
Adduits de protéines et d'ADN
  résultats de l'interaction de l'ADN et certaines molécules issues du tabac (benzène, amines, hydrocarbures aromatiques polycycliques...) ; peu spécifique
  
Réf :
Klein J et al. Hair analysis - a biological marker for passive smoking in pregnancy and childhood. Hum Exp Toxicol 1999;18:279-82
Knight JM et al. Passive smoking in children – Racial differences in systematic exposure to cotinine by hair and urine analysis. Chest 1996;109:446-50
Metz-Favre C, Donnay C, de Blay F. Les marqueurs de l'exposition au tabagisme passif. Rev Mal Respir 2005;22:81-92

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.

Tous droits réservés
© Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires (FGLMR) 2017

Usage strictement personnel. L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la licence de droits d'usage et mentions légales, en accepter et en respecter les dispositions.

Respir.com est enregistré à la C.N.I.L. sous le n°757727 VERSION 1