respir.com
respir.com
 

Un site de la Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires
Association loi de 1901 reconnue d'utilité publique
respir.com

La Revue de RespirWebConférencesDiaporamas & PrésentationsInscriptionContact

Respir.com est un site gratuit mis en ligne pour tous par la FGLMR. Il n'a pas recours à la publicité.

S'il vous est utile, aidez-nous à le maintenir en ligne (Cliquez ici).

base documentaire
contact
collaborateurs
recherche approfondie
imagerie
bibliographies
formation santé
Université de Bordeaux II
tabacologie
cas cliniques

Fumée de tabac
Composition

Créé le 12/10/1999 Auteur : A. Taytard (Mis à jour le 19/07/2010)
     
     
  
Qu'est ce que la fumée de tabac ?
4000 composés parmi lesquels on peut distinguer :
nicotine : à l'origine de la dépendance pharmacologique. 
effets centraux : drogue psycho-active (plaisir ; gestion du stress ; anti-dépresseur ; concentration intellectuelle) ce qui renforce la dépendance comportementale et pharmacologique. 
effets périphériques
  cardio-vasculaires (vasoconstriction des artères coronaires, tachycardie, augmentation du débit cardiaque, augmentation de la pression artérielle)
  bronchiques : stimulation des récepteurs nicotiniques périphériques ; inhibition ou blocage des fibres C du système nerveux sensitif
 
Autres composés à l'origine des effets "collatéraux" de la nicotine
monoxyde de carbone (CO) : bloque l'hémoglobine et diminue l'apport en oxygène aux tissus
facteurs irritants (acroleïne, nitrosamine...) : 
provoquent des lésions inflammatoires chroniques des voies respiratoires (rhino-sinusite chronique, laryngite chronique, bronchite chronique)
stimulent les extrémités nerveuses sensitives des bronches ; peuvent être critiques dans la réponse subjective immédiate à l'inhalation de fumée de tabac
fortes concentrations de radicaux libres de l'oxygène et autres oxydants capables de déséquilibrer la balance oxydant-antioxydant nécessaire à la stabilité cellulaire du poumon avec lésion de la matrice pulmonaire (élastine, collagène)

facteurs cancérigènes (benzopyrène, dioxine...) : provoquent des cancers des voies aériennes mais aussi d'autres organes (œsophage, vessie, reins...)

A noter : fumer un paquet de cigarettes par jour délivre une dose respirable d'endotoxine comparable à celle inhalée dans une filature de coton (Hasday, 1999). 

Réf :
Hasday JD, Bascom R, Costa JJ, Fitzgerald T, Dubin W. Bacterial endotoxin is an active component of cigarette smoke. Chest 1999;115:829-35
  
2 phases
phase gazeuse : CO2, CO, COV, ammoniaque, acroléine...
phase particulaire : goudrons cancérigènes, irritants, métaux (cadmium...), radicaux libres (à l'origine de l'agression oxydante : époxides, péroxydes...), nicotine...
   
5 courants  
C1 : le courant principal ou primaire, inhalé par le fumeur ; taille moyenne des particules inhalées : 0,27 µm ; probabilité de dépôt chez un adulte respirant par la bouche : ensemble des voies respiratoires : 25% ; alvéoles : 22%
C2 : le courant secondaire ou latéral qui s'échappe de la cigarette, source principale de la pollution intérieure tabagisme passif ; taille moyenne des particules inhalées : 0,1 µm ; probabilité de dépôt chez un adulte respirant par le nez : ensemble des voies respiratoires : 35% ; alvéoles : 15% ; chez l'enfant, les valeurs atteignent respectivement 41% et 25%.
C3 : le courant tertiaire rejeté par le fumeur actif ; il joue peu de rôle dans les effets du tabagisme
C4 : air enfumé par une activité tabagique aspiré par le fumeur passif
En l'absence de ventilation, la concentration en particules de C4, après arrêt de la combustion de cigarettes, baisse d'envron 50 % en 20 minutes ; au-delà de 2h, la concentration en particules fines reste pratiquement constante à moins de 3 % de la valeur de départ.
Les particules nanométriques (< 0.1µm) représentent 75 % du total des particules de C4.
Les voies respiratoires de sujets sains non fumeurs retiennent environ 20 % de l'ensemble des particules.
C5 : courant rejeté par le fumeur passif
Ces courants contiennent les mêmes composés mais les concentrations sont plus élevées dans le courant secondaire qui représente environ 85 % de la fumée présente dans une salle avec fumeurs.
 
On peut distinguer 3 types de tabagisme :
primaire (première main) : celui du fumeur
secondaire (deuxième main) : celui du non-fumeur enfumé
tertiaire (thirdhand smoke ; THS ; troisième main) aussi connu comme fumée de tabac résiduelle ou fumée de tabac vieillie : inclut les substances toxiques contenues dans la fumée de tabac qui subsistent après que le fumeur a éteint sa cigarette, son cigare ou sa pipe.
Le risque lié au tabagisme ne cesse donc pas quand la cigarette a été éteinte ; il peut persister en l’absence de tabagisme car les polluants THS piégés dans les cheveux, la peau mais aussi dans tout ce qui entoure le fumeur (murs, tissus, tapis, meubles, jouets…), persistent dans les environnements dans lesquels il y a eu tabagisme. Ils s’accumulent avec le temps et sont souvent ré-émis dans la phase gazeuse ou réagisssent avec des oxydants ou d’autres composés de l’environnement provoquant l’apparition de polluants secondaires.
L’exposition au THS résulte de l’inhalation, l’ingestion, l’absorption cutanée involontaire des pollutans THS dans l’air, dans la poussière ou sur les surfaces et finissent par se retrouver dans les poumons et le corps des gens.
La nicotine contamine les lieux de vie d’où le tabac a été banni et les maisons des non fumeurs antérieurement occupées par des fumeurs. Les voitures des fumeurs ont de forts taux de nicotine sur les surfaces comme le tableau de bord, dans la poussière, dans l’air du véhicule avec des valeurs moyennes de 8.6 μg/m2, 19.5 μg/g, et 740 ng/m3, respectivement. Ces valeurs ont été mesurées plusieurs heures ou jours après la fin du tabagisme et étaient significativement plus élevées que celles observées dans les véhicules dont le tabac a été banni et les véhicules des non fumeurs. La nicotine persiste aussi dans les véhicules vendus par des fumeurs et dans les véhicules de location.

Les constituants de THS identifiés à ce jour incluent la nicotine, le 3-éthénylpyridine (3-EP), le phénol, les crésols, le naphthalene, le formaldéhyde, l’acétaldéhyde, le benzaldéhyde et des nitrosamines carcinogènes spécifiques de tabac (TSNAs) issus de réactions de la nicotne adsorbée avec l’acide nitreux (HONO). HONO est typiquement produit en intérieur par les sources de combustion et la conversion des oxides d’azote athmosphériques.
Les nouveau-nés et les jeunes enfants sont particulièrement à risque d’exposition au THS car ils passent plus de temps que les adutes à l’intérieur, avec une plus grande activité dans les zones où la poussière peut être remise en suspension, et portent à la bouche leurs doigts et des objets susceptibles d’être pollués. Un bébé peut absorber jusqu’à 20 fois plus de fumée tertiaire qu’un adulte.

 
Filtres
Ils ne modifient pas la granulométrie ; la fumée n'est pas filtrée mais diluée par l'air ambiant qui pénètre par les pores situés autour du filtre et à sa base.
Cela conduit le fumeur à augmenter le volume de sa bouffée (bouffée moyenne : 45 - 53 mL ; avec filtre, environ 75 mL) et son débit inspiratoire pour obtenir la même quantité de fumée inhalée.
 
Réf :
Becquemin MH, Bertholon JF, Attoui M, Roy F, Roy M, Dautzenberg B. Tailles particulaires de la fumée produite par six différents types de cigarettes. Rev Mal Respir 2007;24:845-52
Becquemin MH, Bertholon JF, Attoui M, Ledur D, Roy F, Roy M, Dautzenberg B. Rétention dans les voies aériennes des particules nanométriques de l'aérosol de la fumée de cigarette au cours du tabagisme passif. Rev Mal Respir 2010;27:441-8
 
Conflits d’intérêts : l’auteur n’a pas transmis de conflits d’intérêts concernant les données publiées dans ce texte.
 

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.

Tous droits réservés
© Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires (FGLMR) 2017

Usage strictement personnel. L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la licence de droits d'usage et mentions légales, en accepter et en respecter les dispositions.

Respir.com est enregistré à la C.N.I.L. sous le n°757727 VERSION 1