respir.com
respir.com
 

Un site de la Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires
Association loi de 1901 reconnue d'utilité publique
respir.com

La Revue de RespirWebConférencesDiaporamas & PrésentationsInscriptionContact

Respir.com est un site gratuit mis en ligne pour tous par la FGLMR. Il n'a pas recours à la publicité.

S'il vous est utile, aidez-nous à le maintenir en ligne (Cliquez ici).

base documentaire
contact
collaborateurs
recherche approfondie
imagerie
bibliographies
formation santé
Université de Bordeaux II
tabacologie
cas cliniques

Tabac
Asthme

Créé le 12/03/2000 Auteur : A. Taytard (Mis à jour le 08/10/2013)
     
     
   
Qu'est ce que l'asthme ?
       
Chez l'enfant
Tabagisme passif
  
Chez l'adulte
Tabagisme passif
    Le tabagisme passif peut il provoquer l'apparition d'un asthme ? possible
    non démontré en situation normale
possible lorsque les parents sont asthmatiques (Lajunen, 2013)
possible comme facteur de risque supplémentaire d'apparition d'un asthme professionnel
      
    Le tabagisme passif peut il aggraver un asthme ? plutôt OUI
   
Réf :
Jindal SK, Gupta D, Singh A. Indices of morbidity and control of asthma in adult patients exposed to environmental tobacco smoke. Chest 1994;106:746-9
Jörres R, Magnussen H. Influence of short-term passive smoking on symptoms, lung mechanics and airway responsiveness in asthmatic subjects and healthy controls. Eur Respir J 1992;5:936-44
Lajunen TK, Jaakkola JJ, Jaakkola MS. The synergistic effect of heredity and exposure to second-hand smoke on adult-onset asthma. Am J Respir Crit Care Med 2013;188:776-82
 
Tabagisme actif
   
Le tabagisme actif peut il provoquer l'apparition d'un asthme chez l'adulte normal ? plutôt NON
 
pas de lien démontré entre le tabagisme actif et l'apparition de l'asthme chez l'adulte (Siroux, 2000)
     
 
Le tabagisme actif peut il provoquer l'apparition d'un asthme chez l'adulte rhinitique ? OUI
  ce lien est significatif et dose-dépendant (Polosa, 2008) :
1-10 PA (paquet-années) : OR : 2.05 (IC 95 % : 0.99-4.27)
11-20 PA : OR : 3.71 (IC 95 % : 1.77-7.78)
> 20 PA : OR : 5.05 (IC 95 % : 1.93-13.2)
     
      
    Le tabagisme actif peut il aggraver un asthme ?
    L'hyper-réactivité bronchique ?
     
    La fonction respiratoire ? OUI
      accélération du déclin de la fonction respiratoire (Lange, 1998)
     
    Les symptômes ? OUI
    le tabagisme actif est associé à la sévérité de l'asthme (Eisner, 1998)
      plus de symptômes
      crises plus fréquentes
      scores de sévérité plus élevés
         
    La consommation de soins ? OUI (Eisner, 1998)
       
  Le tabagisme actif peut il aggraver les effets de la pollution chez l'asthmatique ? OUI
    Plus de visites aux urgences lors des pics d'ozone (Cassino, 1999)
       
  Le sevrage tabagique peut il provoquer  l'apparition d'un asthme ?
   

Cette observation clinique est sans doute due à la perception de la maladie bronchique obstructive sous jacente, classée comme asthme (Godtfredsen, 2001).

     
  Le sevrage tabagique peut il favoriser la disparition d'un asthme ? OUI
    Le sevrage tabagique augmente le taux de rémission de l'asthme chez l'adulte (Holm, 2007)
     
  Les asthmatiques semblent avoir une exposition systémique à la nicotine plus élevée (Knight, 1998)
        

Réf :
Cassino C, Ito K, Bader I, Ciotoli C, Thurston G, Reibman J. Cigarette smoking and ozone-associated emergency. Am J Respir Crit Care Med 1999;159:1773-9
Eisner MD, Yelin EH, Henke J, Shiboski SC, Blanc PD. Environmental tobacco smoke and adult asthma. The impact of changing exposure status on health outcomes. Am J Respir Crit Care Med  1998;158:170-5
Godtfredsen NS, Lange P, Prescott E, Osler M, Vestbo J. Changes in smoking habits and risk of asthma: a longitudinal population based study. Eur Respir J 2001;18:549-54
Holm M, Omenaas E, Gíslason T, Svanes C, Jögi R, Norrman E, Janson C, Torén K on behalf of the RHINE study group. Remission of asthma: a prospective longitudinal study from northern Europe (RHINE study). Eur Respir J 2007;30:1348-51
Knight JM et al. Pharmacologic predisposition to nicotine from environmental tobacco smoke: A risk factor for pediatric asthma. J Asthma 1998;35:113-7
Lange P, Parner J, Vestbo J, Schnohr P, Jensen G. A 15 year follow-up study of ventilatory function in adults with asthma. N Eng J Med 1998;339:1194-200
Raherison C, Taytard A, Annesi-Maesano I. Tabagisme, asthme et phénotypes associés. Approche épidémiologique. Rev Mal Respir 2003;20:233-47
Siroux V,  Pin I, Oryszszyn MP, Le Moual N, Kauffman F. Relationship of active smoking to asthma and asthma severity in the EGEA study. Eur Respir J 2000;15:470-7


Tabac et traitement anti-asthmatique

La corticothérapie
La béclométasone réduit significativement les éosinophiles de l'expectoration et la protéine cationique des éosinophiles (ECP) chez les fumeurs et les non-fumeurs mais n'augmente le VEMS que chez les non-fumeurs (Lazarus, 2007).
Le tabagisme, ou la BPCO induite, réduit l'effet de la corticothérapie inhalée (Chalmers, 2002 ; Thomson, 2006) et systémique (Chaudhuri, 2003) chez l'asthmatique. Cela peut conduire à augmenter les doses de corticoïde inhalé à stade égal comparativement aux non fumeurs (Tomlinson, 2005).
Les causes de cette résistance ne sont, aujourd'hui, qu'hypothétiques (Thomson, 2006).

Les anti-leucotriènes
Le montelukast augmente significativement le débit de pointe du matin chez les fumeurs mais pas chez les non-fumeurs (Lazarus, 2007).

Réf :
Chalmers GW, Macleod KJ, Little SA, Thomson LJ, McSharry CP, Thomson NC. Influence of cigarette smoking on inhaled corticosteroid treatment in mild asthma. Thorax 2002;57:226-30
Chaudhuri R, Livingston E, McMahon AD, Thomson L, Borland W, Thomson NC. Cigarette smoking impairs the therapeutic response to oral corticosteroids in chronic asthma. Am J Respir Crit Care Med 2003;168:1308-11
Girodet PO. Quelle est l'efficacité des corticoïdes chez l'asthmatique qui fume ? Rev Mal Respir 2008;25:185-92
Lazarus SC, Chinchilli VM, Rollings NJ, Boushey HA, Cherniack R et al. Smoking affects response to inhaled corticosteroids or leukotriene receptor antagonists in asthma. Am J Respir Crit Care Med 2007;175:783-90
Tomlinson JE, McMahon AD, Chaudhuri R, Thompson JM, Wood SF, Thomson NC. Efficacy of low and high dose inhaled corticosteroid in smokers versus non-smokers with mild asthma. Thorax 2005;60:282-7
Thomson NC, Shepherd M, Spears M, Chaudhuri R. Corticosteroid insensitivity in smokers with asthma: clinical evidence, mechanisms, and management. Treat Respir Med 2006;5:467-81

Interrelations entre asthme, BPCO, obstruction bronchique et tabac

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.

Tous droits réservés
© Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires (FGLMR) 2017

Usage strictement personnel. L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la licence de droits d'usage et mentions légales, en accepter et en respecter les dispositions.

Respir.com est enregistré à la C.N.I.L. sous le n°757727 VERSION 1