respir.com
respir.com
 

Un site de la Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires
Association loi de 1901 reconnue d'utilité publique
respir.com

La Revue de RespirWebConférencesDiaporamas & PrésentationsInscriptionContact

Respir.com est un site gratuit mis en ligne pour tous par la FGLMR. Il n'a pas recours à la publicité.

S'il vous est utile, aidez-nous à le maintenir en ligne (Cliquez ici).

base documentaire
contact
collaborateurs
recherche approfondie
imagerie
bibliographies
formation santé
Université de Bordeaux II
tabacologie
cas cliniques

Pneumopathies de l'immunodéprimé

Créé le 08/02/2004 Auteur : A. Taytard (Mis à jour le 08/11/2005)
     
     

Fréquence en augmentation par augmentation des cancers avec une durée de vie plus longue, des chimiothérapies et autres traitements immunosuppresseurs, transplantations  augmentation du risque avec 

Immunodépression = risque plus élevé d'infection broncho-pulmonaire 
exogène
endogène par réactivation d'une infection ancienne (tuberculose)
par baisse des systèmes de défense respiratoires généraux et locaux

Causes
neutropénies ; peu de réactions inflammatoires = peu de symptômes
dénutrition
baisse de l’immunité humorale :déficits en gammaglobulines 
baisse de l’immunité cellulaire
splénectomie : baisse des Ac dirigés contre le bactéries encapsulées

Orientation diagnostique
contexte d’immuno-dépression
difficulté du diagnostic initial toujours penser à la pneumopathie
imagerie è TDM thorax
évaluation du retentissement clinique et fonctionnel respiratoire (GdS)
atteintes extra-thoraciques

Bactériologie 
expectoration 
fibroscopie avec LBA 
ponction trans-trachéale (peu rentable) 
ponction trans-thoracique (en cas de nodule)

Patient aplasique
aplasie durable et importante : germes Gram -, staphylocoque, streptocoque, aspergillus
aplasie brève ou peu importante : germes des pneumopathies communautaires

Patients non aplasique
VIH
Greffé
    dans le 1er mois : infections des immunodéprimés
    de 1 à 6 mois : infections opportunistes
    > 6 mois : fonction de l'importance du traitement immunodépresseur
Chimiothérapies de tumeurs solides : bactéries usuelles

  Fièvre + hypoxémie + évolution sur quelques semaines + opacités interstitielles ou alvéolaires diffuses (bilatérales)
    pneumocystose, CMV, tuberculose
  Fièvre + hypoxémie + apparition brutale + opacités en foyer non excavé
    streptococcus pneumoniae, haemophilus influenzae, legionnella
  Fièvre + infiltrats ou nodules en dissémination ou excavation
    tuberculose, nocardia asteroides
  PNPT résistant aux antibiotiques
    mycose, pneumonie organisée, localisation de la maladie sous-jacente

 

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.

Tous droits réservés
© Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires (FGLMR) 2017

Usage strictement personnel. L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la licence de droits d'usage et mentions légales, en accepter et en respecter les dispositions.

Respir.com est enregistré à la C.N.I.L. sous le n°757727 VERSION 1