respir.com
respir.com
 

Un site de la Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires
Association loi de 1901 reconnue d'utilité publique
respir.com

La Revue de RespirWebConférencesDiaporamas & PrésentationsInscriptionContact

Respir.com est un site gratuit mis en ligne pour tous par la FGLMR. Il n'a pas recours à la publicité.

S'il vous est utile, aidez-nous à le maintenir en ligne (Cliquez ici).

base documentaire
contact
collaborateurs
recherche approfondie
imagerie
bibliographies
formation santé
Université de Bordeaux II
tabacologie
cas cliniques

Cancer bronchique à petites cellules

Créé le 31/10/2005 Auteur : A. Taytard (Mis à jour le 05/06/2012)
     
     

Reconnu sur le plan anatomo-pathologique par Barnard en 1926.
Décrit par Watson et Berg en 1962.

Cancer broncho-pulmonaire le plus agressif ; taux de décès > 95 %
Imputable à 95 % au tabagisme : nombre de cigarettes fumées ; durée du tabagisme

Biologie moléculaire
Les cellules de ce cancer 
produisent : gastrine-releasing peptide ; neuromédine B ; bombesine
expriment des récepteurs pour ces 3 peptides
boucle de croissance autocrine
On trouve aussi 
un récepteur à la tyrosine kinase, mais les tentatives de traitement par un inhibiteur de cette tyrosine kinase (imatinib) n'ont pas donné de résultat
une surexpression des proto-oncogènes MYC qui régulent la transcription des gènes, augmentent la croissance cellulaire et interviennent dans la progression de la cellule dans le cycle cellulaire
des gènes de suppression des tumeurs.

Clinique
la plupart du temps disséminé dès le diagnostic, sur les bronches centrales mais pas d'autre critère spécifique.
3 syndromes paranéoplasiques dominants : 
    sécrétion inappropriée d'ADH avec hyponétrémie (15 %)
    syndrome de Cushing (2-5 %)
    syndrome myasthéniforme de Lambert-Eaton avec autoanticorps contre les canaux calciques voltage-dépendants

Stadification
Le système TNM n'est généralement pas utilisé ; on distingue les formes limitées (qui peuvent rentrer dans un champ d'irradiation) et disséminées.
Formes disséminées : les plus fréquentes (60-70 %) ; survie médiane : 7 - 12 mois ; survie à 5 ans : 2 %
Formes limitées : survie médiane : 23 mois ; survie à 5 ans : 12 - 17 %
Objectif du bilan : identifier les sites extra-thoraciques : examen des zones symptomatiques et, si asymptomatique, recherche systématique des localisations métastatiques les plus fréquentes.
Biopsie ostéo-médullaire en cas de perturbations biologiques sanguines inexpliquées.

Traitement
Polychimiothérapie plus radiothérapie.
Formes limitées : 80 % de réponses complètes ; survie à 5 ans : 12 - 25 %
Formes disséminées : 20 % de réponses complètes : survie médiane : 7 mois
Chirurgie à discuter pour les stades TNM I et II (classification TNM des cancers bronchiques non à petites cellules), puis chimiothérapie adjuvante post-opératoire.
Les biothérapies ont été sans effet sur ce cancer.
Radiothérapie cérébrale prophylactique en cas de réponse complète dans les formes localisées ; réduit le nombre de métastases cerébrales ; l'effet sur la durée de survie est discuté.
Cancer réfractaire : pas de réponse ou rechute dans les 3 mois.
Cancer sensible : réponse à la première ligne de traitement ou rechute après 3 mois ; une 2ème ligne peut être indiquée.

Réf
 Barnard W. The nature of the 'oat-celled carcinoma' of the mediastinum. J Pathol 1926;29:241-4
 Jackman DM, Johnson BE. Small-cell lung cancer. Lancet 2005;366:1385-96
 Watson WL, Berg JW. Oat cell lung cancer. Cancer 1962;15:759-68

 

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.

Tous droits réservés
© Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires (FGLMR) 2017

Usage strictement personnel. L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la licence de droits d'usage et mentions légales, en accepter et en respecter les dispositions.

Respir.com est enregistré à la C.N.I.L. sous le n°757727 VERSION 1