respir.com
respir.com
 

Un site de la Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires
Association loi de 1901 reconnue d'utilité publique
respir.com

La Revue de RespirWebConférencesDiaporamas & PrésentationsInscriptionContact

Respir.com est un site gratuit mis en ligne pour tous par la FGLMR. Il n'a pas recours à la publicité.

S'il vous est utile, aidez-nous à le maintenir en ligne (Cliquez ici).

base documentaire
contact
collaborateurs
recherche approfondie
imagerie
bibliographies
formation santé
Université de Bordeaux II
tabacologie
cas cliniques

Cancer bronchique primitif non à petites cellules
Traitement symptomatique optimal
"Best supportive care" (BSC)

Créé le 23/06/2000 Auteur : A. Taytard (Mis à jour le 31/01/2011)
     
     

Sommaire

  • Traitement palliatif général
  • Traitement palliatif spécifique : endoscopie interventionnelle

Traitement palliatif général

Pose de chambre implantable
Soutien psychologique, anxiolytiques, anti-dépresseurs

Protocoles : Traitement symptomatique optimal  (BSC) vs chimiothérapie - Méta-analyse

Agents RR (IC95%) p survie médiane (mois) survie à 1 an (%)
alkylants 1,26 (0,96-1,66) 0,095 - 1 - 6
alcaloïdes de pervenche ou étoposide 0,87 (0,64-1,20) 0,4 + 0,5 + 4
chimiothérapie à base de cisplatine 0,73 (0,63-0,85) < 0,0001 + 1,5 + 10
Réf :
Johnson DH. Evolution of cisplatin-based chemotherapy in non-small cell lung cancer. A historical perspective and the Eastern Cooperative Oncology Group Experience. Chest 2000;117:133S-137S

 

Protocoles : Traitement symptomatique optimal  (BSC) vs chimiothérapie à base de cisplatine (CT CDDP) - Méta-analyse

  CT CDDP vs BSC
Patients (n) 778
Nombre d'essais 8
Risque Relatif (95% IC) 0,73 (0,63-0,85) ; p = 0,00007
Survie à 1 an (%) 26 vs 16
Survie (mois) 8 vs 6
   

Ce bénéfice de survie est retrouvé quels que soient le stade, l'histologie et le performance status (PS).
Le cisplatine apparaît comme la pierre angulaire de la chimiothérapie des CBNPC.

La qualité de vie devrait maintenant être prise en compte comme élément de jugement de ce type de traitement.

Cytostatiques de troisième génération : études randomisées versus soins palliatifs

Soins palliatifs
versus
Nombre de patients Taux de réponses Médiane de survie Survie à 1 an
Paclitaxel 157 0% vs 16% 4,8 vs 6,8 mois* 28% vs 31%
 
Docétaxel 207 0% vs 13% 5,7 mois vs 6 mois* 16% vs 25%
 
Vinorelbine 191 0% vs 20% 21 vs 28 semaines* 14% vs 32%
 
Gemcitabine 300 0% vs 19% 5,9 vs 5,7 mois 22% vs 25%
* : p < 0,05

Cytostatiques récents en monothérapie modestement supérieurs aux soins palliatifs en terme de survie ou de qualité de vie.

Réf :
Stewart LA. A meta-analysis using individual patient data from randomized clinical trials of chemotherapy in non-small cell lung cancer (NSCLC): Survival of the supportive care setting. ASCO 1994
Non-small Cell Lung Cancer Collaborative Group. Chemotherapy in non-small cell lung cancer: a meta-analysis using updated data on individual patients from 52 randomised clinical trials. BMJ 1995;311:899-909

Il semble qu'un traitement palliatif précoce conduise à une amélioration significative de la qualité de vie et de l'humeur, avec moins de besoin de traitements aggressifs en fin de vie et une durée de vie plus longue (Temel, 2010).

Réf :
Temel JS, Greer JA, Muzikansky A, Gallagher ER, Admane S, Jackson VA, Dahlin CM, Blinderman CD, Jacobsen J, Pirl WF, Billings JA, Lynch TJ. Early palliative care for patients with metastatic non-small-cell lung cancer. N Engl J Med 2010;363:733-42

Traitement palliatif spécifique

lutte contre la douleur
radiothérapie des lésions osseuses
paliers antalgiques
douleurs neurogènes : Rivotrilâ, Lyricaâ

vomissements/nausées
anti-émétiques, corticoïdes

hypercalcémie

syndrome cave supérieur

métastases cérébrales

désobstruction bronchique : endoscopie interventionnelle
Laser
Lever en urgence d'un obstacle proximal
Cryothérapie
Destruction de lésions sans caractère d'urgence
Thermocoagulation
Effets proches du laser
Curiethérapie à haut débit de dose
Prothèse endo-bronchique
Traitement de la compression extrinsèque

Hémoptysies
La prise en charge ne diffère pas de celle des hémoptysies en général.

Conflits d’intérêts : l’auteur n’a pas transmis de conflits d’intérêts concernant les données publiées dans ce texte.

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.

Tous droits réservés
© Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires (FGLMR) 2017

Usage strictement personnel. L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la licence de droits d'usage et mentions légales, en accepter et en respecter les dispositions.

Respir.com est enregistré à la C.N.I.L. sous le n°757727 VERSION 1