respir.com
respir.com
 

Un site de la Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires
Association loi de 1901 reconnue d'utilité publique
respir.com

La Revue de RespirWebConférencesDiaporamas & PrésentationsInscriptionContact

Respir.com est un site gratuit mis en ligne pour tous par la FGLMR. Il n'a pas recours à la publicité.

S'il vous est utile, aidez-nous à le maintenir en ligne (Cliquez ici).

base documentaire
contact
collaborateurs
recherche approfondie
imagerie
bibliographies
formation santé
Université de Bordeaux II
tabacologie
cas cliniques

Cancer bronchique à petites cellules
Radiothérapie thoracique

Créé le 02/11/1999 Auteur : A. Taytard (Mis à jour le 03/01/2007)
Révisé le 03/01/2007 I. Martel-Lafay  
     

Formes localisées

Ce type de cancer très chimiosensible est aussi très radiosensible. Mais les progrès de la chimiothérapie ont fait de la radiothérapie un complément du traitement chimique. L'association des 2 modalités permet une augmentation modeste mais significative de la survie (Pignon, 1992).

3 types de combinaisons ont été testés :
concomitante: administration simultanée (RT + chimio) ; elle donne les meilleurs résultats au prix d'une toxicité (surtout œsophagienne) majorée.
alternée : radiothérapie entre les séquences de chimiothérapie ; actuellement abandonnée (risque important de repopulation tumorale pendant l'interruption de la RT d'autant plus qu'il s'agit de tumeurs à prolifération rapide)
séquentielle : radiothérapie à distance de la chimiothérapie ; a comme inconvénient d'augmenter la durée totale du traitement

Technique
Radiothérapie continue, étalée, monofractionnée (la RT bifractionnée, 2 séances par jour, est la référence aux USA mais n'a pas réellement démontré sa supériorité sur le schéma monofractionné et reste très difficile à faire en Europe du fait du manque de moyens techniques et humains (Turrisi, 1999).
Dose : plus de 40Gy ; pas d'argument pour faire plus de 60Gy

Moment de la RT : précoce (1ère ou 2ème séquence de CT) ou tardive : l'intérêt de la précocité de la RT n'est pas démontré (Pijls-Johannesma, 2005) ; il y a peut être une diminution de l'apparition de métastases cérébrales grâce à une augmentation du contrôle de la maladie thoracique (Fried, 2004 ; Murray 1993)

Les études contrôlées publiées donnent des conclusions contradictoires.
Deux méta-analyses ont montré une amélioration significative de la survie ; une autre n'a montré aucune différence significative.
Il n'y a pas d'argument statistique clair pour affirmer qu'un type d'association est plus efficace qu'un autre.
L'association concomitante semble cependant plus efficace au prix d'une toxicité plus importante (œsophagienne ; hématologique). Elle peut être considérée comme le traitement standard.

Réf:
FriedDB, Morris DE, Poole C, Rosenman JG, Halle JS, Detterbeck FC, Hensing TA, Socinski MA. Systematic review evaluating the timing of thoracic radiation therapy in combined modality therapy for limited-stage small-cell lung cancer. J Clin Oncol 2004;23:4785-93
GregorA, Drings P, Burghouts J, Postmus PE, Morgan D, Sahmoud T, Kirkpatrick A, Dalesio O, Giaccone G. Randomized trial of alternating versus sequential radiotherapy/chemotherapy in limited-disease patients with small-cell lung cancer: a European Organization for Research and Treatment of Cancer Lung Cancer Cooperative Group Study. J Clin Oncol 1997;15:2840-9
JeremicB, Shibamoto Y, Acimovic L, Milisavljevic S. Initial versus delayed accelerated hyperfractionated radiation therapy and concurrent chemotherapy in limited small-cell lung cancer: a randomized study. J Clin Oncol 1997;15:893-900
Luce S, Paesmans M, Berghamns T et al. Revue critique des études randomisées évaluant le rôle de la radiothérapie thoracique adjuvante à la chimiothérapie dans le traitement du cancer bronchique à petites cellules au stade limité.Rev Mal Respir1998;15:633-41
MurrayN, Coy P, Pater JL, Hodson I, Arnold A, Zee BC, Payne D, Kostashuk EC, Evans WK, Dixon P, et al. Importance of timing for thoracic irradiation in the combined modality treatment of limited-stage small-cell lung cancer. The National Cancer Institute of Canada Clinical Trials Group.J Clin Oncol1993;11:336-44
Østerlind K. Chemotherapy in small cell lung cancer.Eur Respir J2001;18:1026-43
Perry MC, Herndon JE 3rd, Eaton WL, Green MR. Thoracic radiation therapy added to chemotherapy for small-cell lung cancer: an update of Cancer and Leukemia Group B Study 8083. J Clin Oncol 1998;16:2466-7
Pignon JP, Arriagada R, Ihde DC et al. A meta-analysis of thoracic radiotherapy for small-cell lung cancer.N Engl J Med1992;327:168-24:168-24
Pijls-Johannesma MC, De Ruysscher D, Lambin P, Rutten I, Vansteenkiste JF. Early versus late chest radiotherapy for limited stage small cell lung cancer. Cochrane Database Syst Rev 2005;1:CD004700
Skarlos DV, Samantas E, Briassoulis E, Panoussaki E, Pavlidis N, Kalofonos HP, Kardamakis D, Tsiakopoulos E, Kosmidis P, Tsavdaridis D, Tzitzikas J, Tsekeris P, Kouvatseas G, Zamboglou N, Fountzilas G. Randomized comparison of early versus late hyperfractionated thoracic irradiation concurrently with chemotherapy in limited disease small-cell lung cancer: a randomized phase II study of the Hellenic Cooperative Oncology Group (HeCOG). Ann Oncol 2001;12:1231-8
Takada M, Fukuoka M, Kawahara M, Sugiura T, Yokoyama A, Yokota S, Nishiwaki Y, Watanabe K, Noda K, Tamura T, Fukuda H, Saijo N.Phase III study of concurrent versus sequential thoracic radiotherapy in combination with cisplatin and etoposide for limited-stage small-cell lung cancer: results of the Japan Clinical Oncology Group Study 9104. J Clin Oncol2002;20:3054-60
Turrisi AT, Kim K, Blum R, Sause WT, Livingston RB, Komaki R, Wagner H, Aisner S, Johnson DH. Twice-daily compared with once-daily thoracic radiotherapy in limited small cell lung cancer treated concurrently with cisplatin and etoposide. N Eng J Med 1999;340:265-71
Warde P, Payne D. Does thoracic irradiation improve survival and local control in limited-stage small-cell carcinoma of the lung? A meta-analysis.J Clin Oncol1992;10:890-5
Work E, Nielsen OS, Bentzen SM, Fode K, Palshof T. Randomized study of initial versus late chest irradiation combined with chemotherapy in limited-stage small-cell lung cancer. Aarhus Lung Cancer Group. J Clin Oncol 1997;15:3030-7

Formes disséminées

Une radiothérapie médiastino-pulmonaire complémentaire de la chimiothérapie n'augmente pas la survie. Elle n'est pas indiquée.
Mais, dans tous les cas, la radiothérapie peut avoir une utilité symptomatique.

 
Elle permet de diminuer de plus de 50 % le risque de rechute cérébrale qui est important.
Les méta-analyses de Aupérin (1999) et Meert (2001) concluent également à une augmentation de la survie chez les patients en réponse complète à l'issue du traitement radio-chimiothérapique thoracique.

 

Réf:
Aupérin A, Arriagada R, Pignon JP, Le Péchoux C, Gregor A, Stephens RJ, Kristjansen PEG, Johnson BE, Ueoka H, Wagner H, Aisner J . Prophylactic cranial irration for patients with small-cell lung cancer in complete remission.  N Engl J Med 1999;341:476-84
Meert AP, Paesmans M, Berghmans T, Martin B, Mascaux C, Vallot F, Verdebout JM, Lafitte JJ, Sculier JP . Prophylactic cranial irradiation in small cell lung cancer: a systematic review of the literature with meta-analysis.  BMC Cancer 2001;1:5

 

Au total
Apports de la radiothérapie (qu'elle soit précoce ou tardive, séquentielle ou non
) au traitement des cancers bronchiques primitifs à petites cellules :
diminution du risque de récidive thoracique locale avec augmentation de 25 % du taux de contrôle local
augmentation du taux de survie de 5 à 6 % à 3 ans, surtout observée chez les malades jeunes et dans les formes localisées

au prix d'une faible augmentation de la mortalité par toxicité.

Conflits d’intérêts : les auteurs n’ont pas transmis de conflits d’intérêts concernant les données publiées dans ce texte.

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.

Tous droits réservés
© Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires (FGLMR) 2017

Usage strictement personnel. L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la licence de droits d'usage et mentions légales, en accepter et en respecter les dispositions.

Respir.com est enregistré à la C.N.I.L. sous le n°757727 VERSION 1