respir.com
respir.com
 

Un site de la Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires
Association loi de 1901 reconnue d'utilité publique
respir.com

La Revue de RespirWebConférencesDiaporamas & PrésentationsInscriptionContact

Respir.com est un site gratuit mis en ligne pour tous par la FGLMR. Il n'a pas recours à la publicité.

S'il vous est utile, aidez-nous à le maintenir en ligne (Cliquez ici).

base documentaire
contact
collaborateurs
recherche approfondie
imagerie
bibliographies
formation santé
Université de Bordeaux II
tabacologie
cas cliniques

Cancer bronchique primitif
Métastases cérébrales

Créé le 09/05/2000 Auteur : A. Taytard (Mis à jour le 24/09/2012)
Révisé le 11/02/2003 I. Martel-Lafay  
Révisé le 24/09/2012 A. Taytard  

 
Métastases cérébrales
 

Le diagnostic peut être fait dans 3 situations

métastase prévalente, qui conduit au diagnostic de cancer et à la recherche du cancer primitif dans les sites les plus fréquents

métastase synchrone de la tumeur primitive, qui classe le cancer bronchique primitif en stade IV mais n'exclut pas une double exérèse

métastase incidente, qui apparaît dans le suivi du cancer primitif

   
Clinique
 
Hypertension intracrânienne :
céphalées d'apparition récente ; intermittentes puis permanentes ; fin de nuit ou au réveil ; résistant aux antalgiques
vomissements : pas toujours présents ; typiquement "en jet" ; calmant les céphalées
troubles visuels : diplopie
troubles de la vigilance : troubles de l'attention ; trouble du comportement ; indifférence ; somnolence ; obnubilation ; coma
 
déficits moteurs
 
confusion
 
problèmes de mémoire
 
problèmes visuels (hémianopsie)
 
problèmes de langage
 
crise épileptique
 
trouble de l'équilibre, vertiges
   
Imagerie
C'est l'élément essentiel du diagnostic
 
LaTDM cérébrale est, par sa facilité d'utilisation, l'examen de première intention dans la recherche et l'analyse des métastases cérébrales.
 

On retrouve de métastases cérébrales chez 3 à 5% des patients asymptomatiques.

 

l'IRM cérébrale est l'examen de référence, si doute (surtout fosse postérieure et extension méningée)

 
TEP, pas de justification hors protocole de recherche
 
EEG, inutile hors de tableaux atypiques évocateurs d'état de mal épileptiques
   
Diagnostic différentiel
 
Tumeurs intracrâniennes primitives : astrocytomes, glioblastomes, médulloblastomes, lymphomes primitifs du SNC, méningiomes
 
mais aussi, abcès cérébral, tuberculome, kyste, anévrysme, hémangiome, AVC ischémique, troubles métaboliques
 
Traitement
symptomatique
traitement anti-comitial : Lévétiracépam (Keppra® de 500mg x 2/j à 1500mg x 2/j) ; Benzodiazépine (Valium®, Rivotril®IV lente) ; puis valproate de sodium (Dépakine®)
restriction hydrique
traitement anti-oedémateux : Mannitol®à 20% IV puis Glycérol®per os; corticoïdes IV
 
Métastase cérébrale unique
50 % des métastases cérébrales
50 % de ces métastases sont opérables 25 % des métastases cérébrales
IRM : elle est fortement recommandée en cas de métastase cérébrale unique avant décision d'exérèse
Traitements :
Chirurgie d'exérèse
L'association radio-chirurgicale est supérieure à la radiothérapie seule
Radio-chirurgie stéréotaxique suivi de radiothérapie cérébrale pan-encéphalique
Radiothérapie
Chimiothérapie rarement efficace
A lire :métastase cérébrale unique et cancer bronchique primitif
Réf:
AndrewsDW, Scott CB, Sperduto PW, Flanders AE, Gaspar LE, Schell MC, Werner-Wasik M, Demas W, Ryu J, Bahary JP, Souhami L, Rotman M, Mehta MP, Curran WJ Jr. Whole brain radiation therapy with ou without stereotactic radiosurgery boost for patients with one to three brain metastases: phase III results of the RTOG 9508 randomised trial. Lancet 2004;363:1665-72
HuC, Chang EL, Hassenbusch SJ 3rd, Allen PK, Woo SY, Mahajan A, Komaki R, Liao Z. Nonsmall cell lung cancer presenting with synchronous solitary brain metastasis. Cancer 2006;106:1998-2004
 
Métastases cérébrales multiples
Le pronostic étant mauvais à court terme, la durée du traitement est un facteur déterminant.
Standard : 30Gy en 2 semaines
La chimiothérapie n'améliore pas la survie sans progression cérébrale et la survie globale des malades atteints de cancer bronchique à petites cellules avec métastases cérébrales (Reveiz, 2012)
Réf:
Reveiz L, Rueda J-R. Chemotherapy for brain metastases from small cell lung cancer. The Cochrane Library, 2012;6
 
Prévention des métastases cérébrales
Radiothérapie cérébrale prophylactique
Ne s'adresse qu'aux cancers à petites cellules (KBPC) limités au thorax en réponse complète (RC) pour diminuer le taux de rechutes cérébrales
Mais seuls 10 % d'entre eux n'ont que le cerveau comme site de rechute
Augmentation du taux de survie de 5 % à 3 ans chez ces sujets grâce à une diminution des rechutes cérébrales
Afin de limiter la toxicité de la RT cérébrale : éviter d'administrer une chimiothérapie concomitante ; respecter de faibles doses par séance (2Gy)
Neurotoxicité notable chez les longs survivants
Atteinte des fonctions cognitives à des degrés divers chez environ 50 % des patients.
 
Chimiothérapie
pas de démonstration d'un effet prophylactique
Réf:
AupérinA, Arriagada R, Pignon JP, Le Péchoux C, Gregor A, Stephens RJ, Kristjansen PEG, Johnson BE, Ueoka H, Wagner H, Aisner J. Prophylactic cranial irradiation for patients with small-cell lung cancer in complete remission.N Eng J Med1999;341:476-84
DziadziuszkoR, Ardizzoni A, Postmus PE, SmitFF, Price E, Debruyne C, Legrand C, Giaccone G, EORTC Lung Cancer Group . Temozolomide in patients with advanced non-small cell lung cancer with and without brain metastases. a phase II study of the EORTC Lung Cancer Group (08965). Eur J Cancer 2003;39:1271-6
LesterJF, Macbeth FR, Coles B. Prophylactic cranial irradiation for preventing brain metastases in patients undergoing radical treatment for non-small-cell lung cancer: A Cochrane Review. Int J Radiat Oncol Biol Phys 2005;63:690-4
MeertAP, Paesmans M, Berghmans T, Martin B, Mascaux C, Vallot F, Verdebout JM, Lafitte JJ, Sculier JP. Prophylactic cranial irradiation in small cell lung cancer: a systematic review of the literature with meta-analysis. BMC Cancer2001;1:5
Slotman B, Faivre-Finn C, Kramer G, Rankin E, Snee M et al for the EORTC Radiation Oncology Group and Lung Cancer Group. Prophylactic cranial irradiation in extensive small-cell lung cancer. N Eng J Med 2007;357:664-72
 
Méningites carcinomateuses
 
Infiltration méningée diffuse symptômes encéphaliques, compression des nerfs crâniens, des racines lombo-sacrées ou du cône terminal
Complication rare surtout observée dans les cancers à petites cellules
Le diagnostic est le plus souvent fait dans le contexte d'un cancer connu et métastatique

Clinique polymorphe : douleurs diffuses, troubles centraux, déficit de nerfs crâniens, atteinte spinale ou radiculaire ; c'est la multiplicité des symptômes qui évoque le diagnostic

Examens complémentaires : cellules néoplasiques dans le LCR, hyperprotéinorachie, IRM
Médiane de survie inférieure à 3 mois
Réf:
SoffiettiR, Ruda R, Mutani R . Management of brain metastases. J Neurol 2002;249:1357-69

Conflits d’intérêts : les auteurs n’ont pas transmis de conflits d’intérêts concernant les données publiées dans ce texte.

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.

Tous droits réservés
© Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires (FGLMR) 2017

Usage strictement personnel. L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la licence de droits d'usage et mentions légales, en accepter et en respecter les dispositions.

Respir.com est enregistré à la C.N.I.L. sous le n°757727 VERSION 1