respir.com
respir.com
 

Un site de la Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires
Association loi de 1901 reconnue d'utilité publique
respir.com

La Revue de RespirWebConférencesDiaporamas & PrésentationsInscriptionContact

Respir.com est un site gratuit mis en ligne pour tous par la FGLMR. Il n'a pas recours à la publicité.

S'il vous est utile, aidez-nous à le maintenir en ligne (Cliquez ici).

base documentaire
contact
collaborateurs
recherche approfondie
imagerie
bibliographies
formation santé
Université de Bordeaux II
tabacologie
cas cliniques

Cancer bronchique
Epidémiologie
Survie

Créé le 06/04/2005 Auteur : A. Taytard (Mis à jour le 25/04/2012)
     
     

 

Au total, on constate l'absence d'amélioration des courbes de survie des cancers bronchiques, chez l'homme comme chez la femme, sur les 25 dernières années malgré la multiplicité des traitements et des stratégies développés, les chiffres chez la femme étant toujours meilleurs que chez les hommes.

Cette donnée vient d'être confirmée en Europe par l'enquête EUROCARE 4 qui montre que le taux de survie à 5 ans est stable, entre 11 % et 13 % selon les périodes considérées entre 1988 et 2002 (Verdecchia, 2007 et 2009).

En France, une enquête réalisée sur le département du Bas-Rhin montre que, au-delà des améliorations de survie démontrées dans les essais thérapeutiques, la survie globale des malades porteurs d'un cancer bronchique non à petites cellules ne s'est pas améliorée jusqu'à la fin des années 90 (médiane de survie stable à 10 mois) (Foegle, 2005).
C'est la première cause de décès chez l'homme entre 45 et 64 ans.
En 2011, il est responsable d'environ 29000 décès soit environ 20 % des décès par cancer.
Sur les 20 dernières années, la mortalité par cancer du poumon a diminué chez l'homme (environ - 10 %) et considérablement augmenté chez la femme (+ 115 %).

Les taux de survie diminuent avec l'âge
15-45 ans : 20 %
75 ans et plus : 8 %

Les différences de survie semblent être socialement déterminées avec un avantage de 10 % à 1 an et 7 % à 3 ans en faveur des statuts socio-économiques les plus favorisés ; ces différences se retrouvent aussi au niveau territorial (11 % - 17 %), et entre les zones rurales et urbaices.
Les mêmes diférences sont observées pour les prises en charge.

Réf :
Foegle J, Hedelin G, Lebitasy MP, Purohit A, Velten M, Quoix E. Non-small cell lung cancer in a French department (1982-1997): management and outcome. Br J Cancer 2005;92:459-66
Fu JB, Kau TY, Severson RK, Kalemkerian GP. Lung cancer in women. Analysis of the national surveillance, epidemiology, and end results database. Chest 2005;127:768-77
Spiro SG, Silvestri GA. One hundred years of lung cancer. Am J Respir Crit Care Med 2005;172:523-9
Verdecchia A, Francisci S, Brenner H, Gatta G, Micheli A, Mangone L, Kunkler I; the EUROCARE-4 Working Group. Recent cancer survival in Europe: a 2000-02 period analysis of EUROCARE-4 data. Lancet Oncol 2007;8:784-96
Verdecchia A, Guzzinati S, Francisci S, De Angelis R, Bray F, Allemani C, Tavilla A, Santaquilani M, Sant M; EUROCARE Working Group. Survival trends in European cancer patients diagnosed from 1988 to 1999. Eur J Cancer 2009;45:1042-66

Conflits d’intérêts : l’auteur n’a pas transmis de conflits d’intérêts concernant les données publiées dans ce texte.

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.

Tous droits réservés
© Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires (FGLMR) 2018

Usage strictement personnel. L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la licence de droits d'usage et mentions légales, en accepter et en respecter les dispositions.

Respir.com est enregistré à la C.N.I.L. sous le n°757727 VERSION 1