respir.com
respir.com
 

Un site de la Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires
Association loi de 1901 reconnue d'utilité publique
respir.com

La Revue de RespirWebConférencesDiaporamas & PrésentationsInscriptionContact

Respir.com est un site gratuit mis en ligne pour tous par la FGLMR. Il n'a pas recours à la publicité.

S'il vous est utile, aidez-nous à le maintenir en ligne (Cliquez ici).

base documentaire
contact
collaborateurs
recherche approfondie
imagerie
bibliographies
formation santé
Université de Bordeaux II
tabacologie
cas cliniques

Facteur de croissance endothélial vasculaire (VEGF)

Créé le 05/12/2003 Auteur : A. Taytard (Mis à jour le 03/02/2011)
     
     

Le vascular endothelial growth factor (VEGF) a un role fondamental dans la physiologie et la physipathologie de l’angiogénèse et la regulation de la différenciation des cellules endothéliales.
Le VEGF, aussi connu comme le facteur de perméabilité vasculaire, a plusieurs fonctions clés dans le poumon comme la migration et la prolifération des cellules endothéliales, l’adhésion des monocytes, l’angiogénèse, la vasodilatation et l’augmentation de la perméabilité, de même que le développement précoce de l’hémangioblaste.

VEGF et pathologie bronchique chronique

Le VEGF joue un role important dans la pathologie vasculaire des BPCO.
On pense qu’il a un role important dans le développement de l’emphysème car le blocage des récepteurs VEGF 1 et 2 arrête la croissance pulmonaire et conduit à un phénotype emphysémateux dans un modèle murin.
Tandis que le contenu en protéine VEGF du poumon est réduit dans l’emphysème sévère, l’expression du gene VEGF est augmentée dans les artères pulmonaires des fumeurs et des patients avec une BPCO modérée, et est corrélée à l’épaississement de la media des parois vasculaires pulmonaires.

VEGF-R et cancer bronchique 

Son taux sérique est plus élevé chez les patients cancéreux. Plus il est élevé avant chimiothérapie, plus le pronostic est mauvais dans les cancers non à petites cellules.
Un anti-angiogénique (bevacizumab) a déjà eu l'AMM ; d'autres sont en cours d'essais cliniques.

      
Effets secondaires des inhibiteurs de VEGF-R
Les plus fréquents : asthénie, diarrhée, nausées, douleurs
Les plus graves : perforations gastro-intestinales, hémorragies, thrombo-embolies artérielles

Conflits d’intérêts : l’auteur n’a pas transmis de conflits d’intérêts concernant les données publiées dans ce texte.

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.

Tous droits réservés
© Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires (FGLMR) 2018

Usage strictement personnel. L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la licence de droits d'usage et mentions légales, en accepter et en respecter les dispositions.

Respir.com est enregistré à la C.N.I.L. sous le n°757727 VERSION 1