respir.com
respir.com
 

Un site de la Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires
Association loi de 1901 reconnue d'utilité publique
respir.com

La Revue de RespirWebConférencesDiaporamas & PrésentationsInscriptionContact

Respir.com est un site gratuit mis en ligne pour tous par la FGLMR. Il n'a pas recours à la publicité.

S'il vous est utile, aidez-nous à le maintenir en ligne (Cliquez ici).

base documentaire
contact
collaborateurs
recherche approfondie
imagerie
bibliographies
formation santé
Université de Bordeaux II
tabacologie
cas cliniques

BPCO
Mortalité

Créé le 15/07/1999 Auteur : A. Taytard (Mis à jour le 07/05/2012)
     
     

 

BCMortaliteAge.gif (4684 octets)

BCMortaliteSexe.gif (7326 octets)

Elle est difficile à connaître précisément du fait des problèmes généraux liéés à l'étude de l'épidémiologie des BPCO, mais aussi du fait
  des difficultés de codage des décès (codes évoluant dans le temps, pratiques différentes d'un pays à l'autre),
  qu'elle est souvent notée comme cause accessoire de décès voire oubliée dans les certificats de décès.

La mortalité par BPCO est surtout importante au-delà de 55 ans.
Chez les BPCO oxygéno-dépendants, la mortalité globale augmente de 1,6 %/an et la cause de la mort change avec l'âge : le risque de décès par maladie respiratoire (2,7 %/an) et par cancer bronchique (3,4 %/an) diminue ; le risque de décès par maladie circulatoire (2,8 %/an) et par lésion digestive (7,8 %/an) augmente. Il est donc important de prendre en compte les co-morbidités dans la prise en charge des malades BPCO (Ekstrom, 2011).
Chez les sujets de 45 ans et plus (DGS, 2007) :
décès : 1,4 % par BPCO ; 3 % avec BPCO (décès indirects ; De Leon, 2003).
les taux standardisés sur l'âge de décès par BPCO, sont restés stables chez l'homme (- 0,01 %/an) et ont augmenté chez les femmes (+ 1,7 %/an), alors que toutes les autres causes de décès sont en baisse.
Aux Etats Unis le taux de décès est plus important chez les femmes que chez les hommes.
entre 2000 et 2009, la mortalité par BPCO (cause initiale : CIM 10 : J40-J44) en France métropolitaine est restée stable (entre 7000 et 8000), avec BPCO (cause intiale + causes multiples) d'environ 15000, avec un âge moyen de 80 ans et un sexe ratio de 2.
Le taux standardisé de mortalité par BPCO (p 100.000) s'est situé entre 12.3 et 13.
Entre 2005 et 2010, le nombre d'admissions en affection de longue durée pour BPCO (ALD 14) est passé de 5825 à 14590 en France métropolitaine.
Il existe de fortes disparités régionales : par rapport à un taux de mortalité moyen de 170/100000 chez les 75-84 ans en France, on note une surmortalité (³ 20 %) dans le nord-Pas de Calais, l'est et la Bretagne, une sous-mortalité (£ 20 %) en région PACA, Aquitaine et Corse.
La mortalité est très liée au score de symptômes respiratoires (Frostad, 2006) et à la dépression (Fan, 2007).
Ces décès surviennent surtout l'hiver.
Les causes de décès des malades atteints de BPCO étaient de nature (Etude TORCH)
    respiratoire dans 35 % des cas (BPCO 27 %, pneumopathies 7 %, autres 1 %),
     cardio-vasculaire dans 27 % des cas (insuffisance cardiaque chronique 3 %, infarctus du myocarde 3 %, AVC 4 %, mort subite 16 %),
     néoplasique dans 21 % des cas (cancers bronchiques 14 %, autres 7 %)
     diverse, autre dans 10 % des cas
     indéterminée dans 7 % des cas.
Prospective mondiale 2020 : 3ème cause de mortalité mondiale (6ème en 1990) ; 5ème cause d'années perdues par mortalité précoce ou handicap (disability-adjusted life years - DALYs) (12ème en 1990).

Réf
Almagro P, Calbo E, Ochoa de Echagüen A, Barreiro B, Quintana S, Heredia JL, Garau J. Mortality after hospitalization for COPD. Chest 2002;121:1441-8
SC8 - INSERM - Service d'information sur les Causes Médicales de Décès
De Leon S, Thurston GD, Ito K. Contribution of respiratory disease to nonrespiratory mortality associations with air pollution. Am J respir Crit Care Med 2003;167:117-23
DGS. Etude épidémiologique sur la BPCO. Rapport, 2007
Ekstrom MP, Wagner P, Strom KE. Trends in cause-spécific mortality in oxygen-dependant chronic obstructive pulmonary dusease. Am J Respir Crit Care Med 2011;183:1032-6
Fan VS, Ramsey SD, Giardino ND, Make BJ, Emery CF, Diaz PT, Benditt JO, Mosenifar Z, McKenna R Jr, Curtis JL, Fishman AP, Martinez FJ; for the National Emphysema Treatment Trial (NETT) Research Group. Sex, depression, and risk of hospitalization and mortality in chronic obstructive pulmonary disease. Arch Intern Med 2007;167:2345-53
Frostad A, Soyseth V, Haldorsen T, Andersen A, Gulsvik A. Respiratory symptoms and 30-year mortality from obstructive lung disease and pneumonia. Thorax 2006;61:951-6
Fuhrman C, Jougla E, Nicolau J, Eilstein D, Delmas M-C. Deaths from chronic obstructive pulmonary disease in France, 1979-2002: a multiple cause analysis. Thorax 2006;61:930-4
Mannino DM, Buist AS, Petty TL, Enright PL, Redd SC. Lung function and mortality in the United States: data from the First National Health and Nutrition Examination Survey follow up study. Thorax 2003;58:388-93
Murray CJL, Lopez AD. Alternative projections of mortality and disability by cause 1990-2020: Global burden of disease study. Lancet 1997;349:1498-504
Ringbaek T, Seersholm N, Viskum K . Standardised mortality rates in females and males with COPD and asthma.  Eur Respir J 2005;25:891-5
Vestbo J. The TORCH (towards a revolution in COPD health) survival study protocol. Eur Respir J 2004;24:206-10

Mortalité générale

BPCO - Epidémiologie

Conflits d’intérêts : l’auteur n’a pas transmis de conflits d’intérêts concernant les données publiées dans ce texte.

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.

Tous droits réservés
© Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires (FGLMR) 2017

Usage strictement personnel. L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la licence de droits d'usage et mentions légales, en accepter et en respecter les dispositions.

Respir.com est enregistré à la C.N.I.L. sous le n°757727 VERSION 1