respir.com
respir.com
 

Un site de la Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires
Association loi de 1901 reconnue d'utilité publique
respir.com

La Revue de RespirWebConférencesDiaporamas & PrésentationsInscriptionContact

Respir.com est un site gratuit mis en ligne pour tous par la FGLMR. Il n'a pas recours à la publicité.

S'il vous est utile, aidez-nous à le maintenir en ligne (Cliquez ici).

base documentaire
contact
collaborateurs
recherche approfondie
imagerie
bibliographies
formation santé
Université de Bordeaux II
tabacologie
cas cliniques

Exacerbation de BPCO
Conduite à tenir

Créé le 30/06/2002 Auteur : A. Taytard (Mis à jour le 17/03/2012)
     
     

  
1/  Reconnaître l'exacerbation critères diagnostiques
  
2/ Y a t-il des critères de gravité (décompensation) ou des facteurs de risque de décompensation ?
Si risque faible, pas de dégradation rapide et/ou majeure, bon environnement traitement ambulatoire
  
3/

Doit on hospitaliser ? critères d'hospitalisation
Les modalités et structures de prise en charge dépendent de la sévérité de la maladie de fond et de celle de l'exacerbation ; elles sont influencées par l'existence de co-morbidités et par des facteurs socio-économiques.

  
4/   Objectifs du traitement
  
5/  Prise en charge à domicile
  
6/ Prise en charge hospitalière
  objectif immédiat : éviter la décompensation respiratoire 
      éviter l'hypoxie cellulaire
      contrôler l'hypercapnie et l'acidose
  examens complémentaires
  traitement 
    1/ médical
    améliorer la fonction respiratoire traitement à visée bronchique
        bronchodilatateurs (nébulisés surtout)
        corticothérapie systémique (Wood-Baker, 2005)
        kinésithérapie de drainage bronchique
      traiter les facteurs de gravité (ICD ; oxygène ; stimulants respiratoires : effet mineur et passager ; traitement d'attente d'une VNI)
    traiter les facteurs déclenchants de l'exacerbation
        reconnaître la possible origine bactérienne  antibiothérapie
une fièvre > 39° C ou la persistance de la fièvre à J4 doit faire envisager une pneumonie
    prévenir la thrombose veineuse (si nécessaire) 
    2/ instrumental
    ventilation non-invasive
    ventilation mécanique invasive
  surveillance
     des critères diagnostiques, de l'apparition des critères de gravité, des effets secondaires des médicaments
 
Au total : Traitements en fonction de la prise en charge
  
 
7/ Critères de sortie d'hospitalisation (GOLD, 2011)
  malade capable d'utiliser ses médicaments inhalés
  bronchodilatateurs courte action nécessaires pas plus souvent que toutes les 4h
  patient à nouveau ambulatoire s'il l'était auparavant (au moins marcher dans une pièce)
  capable de manger, et de dormir sans réveils fréquents induits par la dyspnée
  cliniquement stable pendant 12 à 24h
  gaz du sang stables pendant 12 à 24 h
  bonne compréhension de l'usage des médicaments (malade ou soignant à domicile)
  suivi et soins à domicile bien organisés
  patient, famille et médecin sûrs que le malade peut se prendre en charge correctement à domicile
   
8/ Contrôle à distance
   
  

Réf :
Plant PK, Elliott MW. Chronic obstructive pulmonary disease. 9: management of ventilatory failure in COPD. Thorax 2003;58:537-42
Wood-Baker RR, Gibson PG, Hannay M, Walters FH, Walters JA. Systemic corticosteroids for acute exacerbations of chronic obstructive pulmonary disease. Cochrane Database Syst Rev 2005;1:CD001288

 
Conflits d’intérêts : l’auteur n’a pas transmis de conflits d’intérêts concernant les données publiées dans ce texte.

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.

Tous droits réservés
© Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires (FGLMR) 2017

Usage strictement personnel. L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la licence de droits d'usage et mentions légales, en accepter et en respecter les dispositions.

Respir.com est enregistré à la C.N.I.L. sous le n°757727 VERSION 1