respir.com
respir.com
 

Un site de la Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires
Association loi de 1901 reconnue d'utilité publique
respir.com

La Revue de RespirWebConférencesDiaporamas & PrésentationsInscriptionContact

Respir.com est un site gratuit mis en ligne pour tous par la FGLMR. Il n'a pas recours à la publicité.

S'il vous est utile, aidez-nous à le maintenir en ligne (Cliquez ici).

base documentaire
contact
collaborateurs
recherche approfondie
imagerie
bibliographies
formation santé
Université de Bordeaux II
tabacologie
cas cliniques

Broncho-pneumopathie
chronique obstructive

Créé le 22/06/2000 Auteur : A. Taytard (Mis à jour le 05/03/2013)
     
     

 

Selon GOLD, la BPCO est
"une maladie qu'on peut prévenir et traiter, avec quelques effets extra-pulmonaires significatifs qui peuvent contribuer à la sévérité chez certains patients. Son composant pulmonaire est caractérisé par une limitation des débits bronchiques qui n'est pas complètement réversible. La limitation des débits bronchiques est habituellement progressive et associée à une réponse inflammatoire anormale du poumon à des particules nuisibles ou des gaz, essentiellement dus au tabagisme".

La limitation des débits bronchiques est liée à l'association, à des degrés variables selon les malades, d'une atteinte des petites voies aériennes (bronchiolite obstructive) et d'une destruction du parenchyme (emphysème)

   

Lorsque l'on parle de broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO), on fait référence à un ensemble de maladies respiratoires chroniques, lentement progressives, qui se caractérisent par

  
Clinique 
toux
expectoration
dyspnée
et/ou antécédents d'exposition aux facteurs de risque de la maladie
  
EFR

trouble ventilatoire obstructif (TVO) incomplètement réversible

perturbation des échanges gazeux.
Le rapport VEMS/CVF diminue avec l'âge et la limite la plus basse du normal est < 70% à partir de la 6ème décade et plus encore dans les 8ème et 9ème décades risque de surdiagnostic
  
  
La sévérité de la BPCO peut être évaluée en fonction :
du VEMS

des exacerbations

  
Les patients atteints de bronchite chronique doivent avoir des bilans réguliers comportant une évaluation clinique (recherche d’une dyspnée) et fonctionnelle respiratoire (mesure des volumes, des débits, des gaz du sang).

 

Réf :
Pauwels RA, Buist AS, Calverley PMA, Jenkins CR, Hurd SS on behalf of the GOLD scientific committee: Global strategy for the diagnosis, management, and prevention of chronic obstructive pulmonary disease. Am J Respir Crit Care Med 2001;163:1256-76

Ne font pas partie stricto sensu des BPCO
asthme, dont certaines formes chroniques anciennes peuvent être très proches
bronchectasies (DDB)
atteintes respiratoires de la mucoviscidose
bronchiolites chroniques de l'adulte (bronchiolite oblitérante ; maladies des petites voies aériennes, bronchiolite respiratoire, plus discutables dans la mesure où le tabac est souvent en cause dans ces 2 affections)

Conflits d’intérêts : l’auteur n’a pas transmis de conflits d’intérêts concernant les données publiées dans ce texte.

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.

Tous droits réservés
© Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires (FGLMR) 2017

Usage strictement personnel. L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la licence de droits d'usage et mentions légales, en accepter et en respecter les dispositions.

Respir.com est enregistré à la C.N.I.L. sous le n°757727 VERSION 1