respir.com
respir.com
 

Un site de la Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires
Association loi de 1901 reconnue d'utilité publique
respir.com

La Revue de RespirWebConférencesDiaporamas & PrésentationsInscriptionContact

Respir.com est un site gratuit mis en ligne pour tous par la FGLMR. Il n'a pas recours à la publicité.

S'il vous est utile, aidez-nous à le maintenir en ligne (Cliquez ici).

base documentaire
contact
collaborateurs
recherche approfondie
imagerie
bibliographies
formation santé
Université de Bordeaux II
tabacologie
cas cliniques

Asthme : phénotypes

Créé le 27/09/2006 Auteur : A. Taytard (Mis à jour le 06/09/2013)
     
     

Phénotype : caractéristiques apparentes d'un organisme, résultat de l'interaction entre le génotype et l'environnement

Phénotypes cliniques
sévérité
fréquence et soudaineté des exacerbations
obstruction bronchique chronique
résistance aux traitements
âge de début

Phénotypes liés aux facteurs déclenchants
allergique
professionnel
à l'exercice

Phénotypes inflammatoires
éosinophiles
neutrophiles
sans infiltration inflammatoire

Au total, dans une population d'asthmatiques adultes d'âge moyen (25-45 ans) on a pu distinguer 4 phénotypes principaux et 3 phénotypes intermédiaires sur la base des symptômes respiratoires, du statut allergique et de la fonction respiratoire
Phénotype A : prévalence 19-21 % ; allergique, peu de symptômes, pas de traitement
Phénotype B : prévalence 16-17 % ; non allergique, peu de symptômes, pas de traitement
Phénotype C : prévalence 8-12 % ; non allergique, beaucoup de symptômes, traitement
Phénotype D : prévalence 14-18 % ; allergique, beaucoup de symptômes, traitement
Phénotype E : allergique, symptômes modérés, HRB
Phénotype F : allergique, symptômes modérés, fonction respiratoire normale
Phénotype G : non allergique, symptômes modérés, pas de traitement

Sur un suivi de 10 ans, on observe
une stabilité phénotypique de 54 % à 88 %
les sujets passant de peu de symptômes à beaucoup de symptômes sont plus fréquents dans les phénotypes non allergiques (13 % vs < 5%)
les sujets des phénotypes allergiques ont plus tendance à s'améliorer qu'à s'aggraver
les passages de phénotype allergique à non allergique et vice versa sont très rares dans les 2 sens (< 2 %)

Réf :
Boudier A, Curjuric I, Basagagna X, Hazgui H, Anto JM et al. Ten-year follow-up of cluster-based asthma phenotypes in adults. A pooled analysis of three cohorts. Am J Respir Crit Care Med 2013;188:550-60
Wenzel SE. Asthma: defining of the persistant adult phenotypes. Lancet 2006;368:804-13


 

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.

Tous droits réservés
© Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires (FGLMR) 2017

Usage strictement personnel. L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la licence de droits d'usage et mentions légales, en accepter et en respecter les dispositions.

Respir.com est enregistré à la C.N.I.L. sous le n°757727 VERSION 1