respir.com
respir.com
 

Un site de la Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires
Association loi de 1901 reconnue d'utilité publique
respir.com

La Revue de RespirWebConférencesDiaporamas & PrésentationsInscriptionContact

Respir.com est un site gratuit mis en ligne pour tous par la FGLMR. Il n'a pas recours à la publicité.

S'il vous est utile, aidez-nous à le maintenir en ligne (Cliquez ici).

base documentaire
contact
collaborateurs
recherche approfondie
imagerie
bibliographies
formation santé
Université de Bordeaux II
tabacologie
cas cliniques

Asthme - Allergie
Immunothérapie (Désensibilisation) spécifique
Résultats

Créé le 10/07/2000 Auteur : A. Taytard (Mis à jour le 04/04/2013)
     
     

  
Les allergènes utilisés avec une efficacité démontrée ont été essentiellement ceux provenant de
 pollens de graminées
 ambrosia
 acariens

Squames d'animaux 
La désensibilisation spécifique chez les sujets souffrant d'asthme allergique aux squames d'animaux est décevante. La preuve de la diminution des symptômes quand l'animal reste présent au domicile manque actuellement.

Allergènes multiples
La désensibilisation à des allergènes multiples n'a pas donné de résultats ; d'autre part, la stabilité de ces mélanges n'est pas démontrée ; ils sont donc, actuellement, à éviter.

Méthodes
  

Voie sous-cutanée : la grande majorité des travaux publiés sur la désensibilisation spécifique concerne cette méthode.

 

Voie sublinguale : plusieurs études ont montré un effet clinique avec pollens de graminées, pariétaire et acariens dans la rhinite et l’asthme.
Une revue systématique récente (Lin, 2013), portant essentiellement sur les acariens, a confirmé l'intérêt de l'immunothérapie sublinguale sans qu'on puisse préciser les doses et stratégies optimales.

 

Voie orale : elle n'est pas recommandée pour un usage clinique ; les études sont négatives et il existe des intolérances digestives.

 
Globalement, l’immunothérapie spécifique semble réduire les symptômes d’asthme et l’usage des médicaments (Abramson, 2010).
 
En développement
Vaccin anti-allergène (Creticos, 2006)
 
 
Réf
Abramson M et al. Immunotherapy in asthma: an updated systematic review. Allergy 1999;54:1022-41
Abramson MJ, Puy RM, Weiner JM. Injection allergen immunotherapy for asthma. Cochrane Database Syst Rev 2010;Aug 4;(8):CD001186
Bousquet J, Lockey RF, Malling HJ. WHO position paper. Allergen immunotherapy: therapeutic vaccines for allergic diseases. Allergy 1998;53(suppl 44):1-42
Can D, Tanac R, Demir E, Gulen F, Veral A. Efficacy of pollen immunotherapy in seasonal allergic rhinitis. Pediatr Int 2007;49:64-9
Creticos PS, Schroeder JT, Hamilton RG, Balcer-Whaley SL, Khattignavong AP et al. Immunotherapy with a ragweed-toll-like receptor agonist vaccine for allergic rhinitis. N Eng J Med 2006;355:1445-55
Drachenberg KJ, Wheeler AW, Stuebner P, Horak F. A well-tolerated grass pollen-specific allergy vaccine containing a novel adjuvant, monophosphoryl lipid A, reduces allergic symptoms after only four preseasonal injections. Allergy 2001;56:498-505
Durham SR, Walker SM, Varga EM, Jacobson MR, O'Brien F, Nobl W, Till SJ, Hamid QA, Nouri-Aria KT. Long-term clinical efficacy of grass-pollen immunotherapy. N Eng J Med 1999;341:468-75
Frew AJ, Smith HE. Sublingual immunotherapy. J Allergy Clin Immunol 2001;107:441-4
Lin SY, Erekosima N, Kim JM, Ramanathan M, Suarez-Cuervo C et al. Sunlingual immunotherapy for the treaatment of allergic rhinoconjunctivitis and asthma. JAMA 2013;309:1278-88
Pajno GB, Morabito L, Barberio G, Parmiani S. Clinical and immunologic effects of long-term sublingual immunotherapy in asthmatic children sensitized to mites: a double-blind, placebo-controlled study. Allergy 2000;55:842-9
Penagos M, Passalacqua G, Compalati E, Baena-Cagnani CE, Orozco S, Pedroza A, Canonica GW. Metaanalysis of the Efficacy of Sublingual Immunotherapy in the Treatment of Allergic Asthma in Pediatric Patients, 3 to 18 Years of Age. Chest 2008;133:599-609
Tonnel AB, Sherpereel A, Douay B, Mellin B, Leprince D, Goldstein N, Delecluse P, Andre C . Allergic rhinitis due to house dust mites: evaluation of the efficacy of specific sublingual immunotherapy. Allergy 2004;59:491-7
Torres Lima M, Wilson D, Pitkin L, Roberts A, Nouri-Aria K, Jacobson M, Walker S, Durham S. Grass pollen sublingual immunotherapy for seasonal rhinoconjunctivitis: a randomized controlled trial. Clin Exp Allergy 2002;32:507-14
Vervloet D, Romanet S, Magnan A. Place de la désensibilisation dans le traitement des allergies respiratoires. Rev Mal Respir 2000;17:287-92
Wilson DR, Torres Lima M, Durham SR. Sublingual immunotherapy for allergic rhinitis. Cochrane review. The Cochrane Library 2003;issue 2:Oxford: update software

Il est possible qu'une immunothérapie pour rhino-conjonctivite saisonnière réduise le risque d'apparition d'un asthme.

Réf :
Möller C, Dreborg S, Ferdousi HA, Halken S, Host A, Jacobsen L et al. Pollen immunotherapy reduces the development of asthma in children with seasonal rhinoconjonctivitis (The PAT-study). J Allergy Clin Immunol 2002;109:251-6

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.

Tous droits réservés
© Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires (FGLMR) 2018

Usage strictement personnel. L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la licence de droits d'usage et mentions légales, en accepter et en respecter les dispositions.

Respir.com est enregistré à la C.N.I.L. sous le n°757727 VERSION 1