respir.com
respir.com
 

Un site de la Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires
Association loi de 1901 reconnue d'utilité publique
respir.com

La Revue de RespirWebConférencesDiaporamas & PrésentationsInscriptionContact

Respir.com est un site gratuit mis en ligne pour tous par la FGLMR. Il n'a pas recours à la publicité.

S'il vous est utile, aidez-nous à le maintenir en ligne (Cliquez ici).

base documentaire
contact
collaborateurs
recherche approfondie
imagerie
bibliographies
formation santé
Université de Bordeaux II
tabacologie
cas cliniques

Endoscopie bronchique
Fibroscopie souple
Information du patient

Créé le 02/11/1999 Auteur : JM. Vernejoux (Mis à jour le 25/05/2005)
     
     
EXEMPLE DE FICHE D’INFORMATION

Madame, Monsieur,

Pour mieux prendre en charge votre santé, le médecin vous propose d'explorer votre arbre respiratoire, en complément des examens radiologiques. Cet examen s'appelle une endoscopie ou fibroscopie bronchique. Il est réalisé par un médecin aidé d’une infirmière. Sa durée est variable (10 à 20 minutes).

Cet examen consiste à introduire, par le nez ou la bouche, un tube flexible de petit calibre, appelé fibroscope parfois relié à une caméra. Cet appareil, introduit dans les bronches, permet de les examiner et de faire des prélèvements.

Avant l’examen, pour faciliter celui-ci et le réaliser avec un maximum de confort pour vous, un anesthésique est pulvérisé dans la bouche et dans le nez (anesthésie locale).

Cet examen peut aussi être réalisé sous anesthésie générale (neurolept-analgésie) avec la collaboration d'un médecin anesthésiste.

Au cours de l'examen il est possible de prélever un peu de tissu bronchique à l'aide d'une pince introduite dans le canal du fibroscope ; cela s'appelle une biopsie ; ce n'est pas un acte douloureux. Parfois une quantité variable de sérum physiologique est introduite par le canal du fibroscope. Le liquide est réaspiré et adressé aux laboratoires spécialisés pour analyse. Cela s'appelle un lavage broncho-alvéolaire.

Les complications éventuelles
Elles sont très rares :
- Augmentation de la difficulté à respirer : des mesures adaptées sont mises en œuvre avant l'examen pour permettre le déroulement harmonieux de celui-ci.
- Toux qui cessera après l'examen.
- Fièvre et toux peuvent survenir quelques heures après un lavage broncho-alvéolaire et régressent le plus souvent spontanément.
- Saignements soit au niveau du nez lors de l'introduction du fibroscope, soit lors d'une biopsie bronchique : ils s’interrompent le plus souvent spontanément ou avec un traitement adapté.
- Infections transmises par le fibroscope ; ce risque est quasi nul car l'appareil utilisé est désinfecté selon des protocoles rigoureux, standardisés et réglementaires.
- Réactions allergiques aux produits anesthésiques : exceptionnelles.


Informations à donner au pneumologue avant l’examen
Ces informations sont nécessaires pour que cet examen soit réalisé dans les meilleures conditions :
· tabac,
· grossesse,
· allergie aux médicaments et aux anesthésiques (notamment ceux utilisés par le dentiste),
· maladie respiratoire et/ou cardiaque,
· maladies sanguines ou hémorragies fréquentes (saignement de nez),
· traitement anticoagulant ou prise d'aspirine ou d'un autre anti-agrégant plaquettaire,
· précisez si vous êtes porteur de prothèses dentaires ou si vous souffrez d'un adénome de la prostate ou d'un glaucome,
· signalez si vous êtes grippé ou fébrile avant l'examen.

Les précautions à prendre
- Avant l'examen
Il est indispensable d'être à jeun depuis au moins 4 heures ; vous pouvez prendre votre traitement habituel après avis de l’infirmière ou du médecin ; il est fortement recommandé de ne pas fumer dans les 48 heures précédant l'examen et dans les heures qui suivent.
En cas d’anesthésie générale, des précautions supplémentaires sont à prendre ; elles vous seront précisées par le médecin anesthésiste que vous verrez en consultation pré-anesthésie.
- Pendant l'examen
L'examen est facilité si vous êtes détendu et si vous respirez calmement. Essayez d’éviter les gestes brusques.
- Après l'examen
Vous devez rester à jeun pendant 2 heures pour éviter d'avaler «de travers» du fait de l'anesthésie locale. Dans le cas d’une anesthésie générale, un passage en salle de réveil est nécessaire avant le retour dans votre chambre.
Quels que soient les problèmes que vous pourriez rencontrer après l'examen, n'hésitez pas à joindre le médecin ou l’infirmière.

Autres questions
Le médecin ou l’infirmière restent à votre disposition pour vous donner les précisions que vous souhaitez et répondre à vos questions.

D’après la Fiche d’Information-patient sur la fibroscopie bronchique de la Société de Pneumologie de Langue Française (www.splf.org)
Ce document a été rédigé conformément aux « Recommandations pour la pratique clinique : Information des patients » de l’Agence Nationale d’Accréditation et d’Evaluation en Santé – Mars 2000.
Ce document a été finalisé lors d’une réunion de concertation régionale (Société de Pneumologie du Sud-Ouest – 13 octobre 2001).

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.

Tous droits réservés
© Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires (FGLMR) 2017

Usage strictement personnel. L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la licence de droits d'usage et mentions légales, en accepter et en respecter les dispositions.

Respir.com est enregistré à la C.N.I.L. sous le n°757727 VERSION 1