respir.com
respir.com
 

Un site de la Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires
Association loi de 1901 reconnue d'utilité publique
respir.com

La Revue de RespirWebConférencesDiaporamas & PrésentationsInscriptionContact

Respir.com est un site gratuit mis en ligne pour tous par la FGLMR. Il n'a pas recours à la publicité.

S'il vous est utile, aidez-nous à le maintenir en ligne (Cliquez ici).

base documentaire
contact
collaborateurs
recherche approfondie
imagerie
bibliographies
formation santé
Université de Bordeaux II
tabacologie
cas cliniques

Surcharge pondérale
Obésité - maladies respiratoires

Créé le 25/02/2000 Auteur : A. Taytard (Mis à jour le 12/10/2012)
     
     

Définitions
Indice de masse corporelle : poids/taille2
Valeurs normales : homme : 20-25 ; femme : 19-24
Surcharge pondérale : > 25 - < 30
Obésité : > 30 - < 40
Obésité sévère (morbide) : > 40

Physiopathologie
L'obésité perpétue l'inflammation systémique et pulmonaire.
Le tissu adipeux produit des cytokines pro-inflammatoires (IL-6 ; TNFa).
Une adiposité centrale excessive est associée à une baisse du taux d'adiponectine.

Bilan de première intention
Glycémie à jeun
Bilan lipidique (cholestérol ; triglycérides)
Electrolytes, urée, créatinine, acide urique, bilan hépatique

Complications respiratoires
Clinique : dyspnée (diagnostic différentiel : dyspnée d'origine cardiaque)
Mécanique ventilatoire : diminution de la compliance de la paroi thoracique (gène à la mobilité des côtes et du diaphragme)
EFR : diminution du volume de réserve expiratoire (VRE) ; syndrome restrictif
Echanges gazeux : hypoxémie dégradation du rapport ventilation/perfusion dans les bases pulmonaires, hypercapnie (syndrome obésité-hypoventilation)
Pathologie respiratoire du sommeil : prévalence élevée
Syndrome obésité/hypoventilation
Asthme : l'observation de l'augmentation simultanée de la prévalence de l'asthme et de l'obésité (Wilson, 2006) a conduit à étudier les liens pouvant exister entre les 2 maladies.
    Les tendances au surpoids et à l'obésité n'expliquent pas l'augmentation de l'asthme chez l'enfant (Chinn, 2001).
    Il semble exister un lien entre la surcharge pondérale et la sévérité de l'asthme (Taylor, 2008).
    Le surpoids chez les fillettes non asthmatiques est associé à l'apparition d'un asthme à l'âge adulte (Burgess, 2007) ; mais le diagnostic d'asthme est fait sur questionnaires.
    Les enfants asthmatiques ont plus de risque d’être obèses et sont significativement moins actifs que d’autres groupes d'enfants avec d’autres maladies. L’asthme est identifié comme une barrière à l’exercice par les parents et les enfants (Glazebrook, 2006).
    Chez les enfants et les adolescents il semble que ce soit plus le ronflement et les apnées qui soient liés à l'inflammation bronchique que le surpoids ou l'obésité (Verhulst, 2008).
    HRB (hyperréactivité bronchique) : il semble exister un lien entre l'HRB et l'IMC (Chinn, 2002) mais celui ci semble n'exister que pour les extrêmes (maigres et obèses) (Litonjua, 2002) ; les obèses ont une réponse augmentée à l'ozone.
    Crise d'asthme : l’index de masse corporelle est associé indépendamment aux changements du volume pulmonaire lors d'une bronchoconstriction. Les augmentations de la capacité résiduelle fonctionnelle et les baisses de la capacité inspiratoire sont significativement plus importantes chez les obèses. La rétention gazeuse peut, potentiellement, modifier la perception (dyspnée) et l’évaluation de la sévérité de l’asthme chez les asthmatiques obèses (Sutherland, 2008).
    Symptômes : les filles en surpoids ont plus de risque d'avoir des symptômes d'asthme à la puberté (Castro-Rodriguez, 2001).
    Atopie : il ne semble pas exister de lien direct entre atopie et IMC (Von Mutius, 2001). Les associations de l’obésité et de la sensibilisation aux pneumallergènes et de l’asthme allergique deviennent non significatives après ajustement sur la résistance à l’insuline tandis que l’association de l’obésité et de l’asthme non allergique n’est pas modifiée (Husemoen, 2008).
    On décrit 2 phénotypes chez les obèses asthmatiques :
1/ asthme précoce, forte prévalence de l'atopie, IgE élevées dont la chirurgie bariatrique améliore les symptômes mais pas l'HRB ;
2/ femmes, asthme plus tardif, faible prévalence de l'atopie, IgE plus basses dont la chirurgie bariatrique améliore les symptômes et l'HRB ; chez ces malades, le tissu adipeux viscéral produit de forts taux d'adipokines (leptine) associés à la réactivité bronchique mais pas à l'inflammation (action sur les cellules épithéliales, les macrophages alvéolaires) (Sideleva, 2012).
    Médicaments anti-asthmatiques : Il semble exister une association entre symptômes d'asthme, traitement et obésité ; mais beaucoup d'obèses utilisent des broncho-dilatateurs malgré une absence de preuve objective de l'obstruction bronchique ; les asthmatiques obèses semblent moins bien répondre au traitement de fond de l'asthme et présenter plus souvent une cortico-résistance.
BPCO
Complications liées à la gastroplastie
    précoces, liées à l'acte technique : détresse respiratoire ; pneumothorax ; atélectasies ; embolie ;
    tardives : liées à une dilatation de l'oesophage avec stase liquidienne : toux chronique ; pneumopathies d'inhalation récidivantes (risque accru lors d'une induction anesthésique).

Réf :
Burgess JA, Walters EH, Byrnes GB, Giles GG, Jenkins MA, Abramson MJ, Hopper JL, Dharmage SC. Childhood adiposity predicts adult-onset current asthma in females : a 25-yr prospective study. Eur Respir J 2007;29:668-75
Castro-Rodriguez JA, Holberg CJ, Morgan WJ, Wright AL, Martinez FD. Increased incidence of asthmalike symptoms in girls who become overweight or obese during the school years.  Am J Respir Crit Care Med 2001;163:1344-9
Chinn S, Rona RJ. Can the increase in body mass index explain the rising trend in asthma in children?  Thorax 2001;56:845-50
Chinn S, Jarvis D, Burney P. Relation of bronchial responsiveness to body mass index in the ECRHS.  Thorax 2002;57:1028-33
Dixon AE. Adipokines and asthma. Chest 2008;135:255-6
Glazebrook C, McPherson AC, Macdonald IA, Swift JA, Ramsay C, Newbould R, Smyth A. Asthma as a barrier to children's physical activity: implications for body mass index and mental health. Pediatrics. 2006;118:2443-9
Husemoen LL, Glümer C, Lau C, Pisinger C, Mørch LS, Linneberg A. Association of obesity and insulin resistance with asthma and aeroallergen sensitization. Allergy 2008;63:575-82

Kreuwen A, Gentil-Le Peck B. Les complications respiratoires secondaires à la gastroplastie par anneu modulable. Rev Mal Respir 2010;27:341-7

Litonjua AA, Sparrow D, Celedon JC, DeMolles D, Weiss ST. Association of body mass index with the development of methacholine airway hyperresponsiveness in men: the normative aging study.  Thorax 2002;57:581-5
Sideleva O, Suratt BT, Black KE, Tharp WG, Pratley RE et al. Obesity and asthma - An inflaammatory disease of adipose tissue not the airways. Am J Respir Crit Care Med 2012;186:598-605
Sin DD, Jones RL, Man SF. Obesity is a risk factor for dyspnea but not for airflow obstruction.  Arch Intern Med 2002;162:1477-81
Sutherland TJ, Cowan JO, Taylor DR. Dynamic hyperinflation with bronchoconstriction: differences between obese and nonobese women with asthma. Am J Respir Crit Care Med 2008;177:970-5
Taylor B, Mannino D, Brown C, Crocker D, Twum-Baah N, Holguin F. Body mass index and asthma severity in the National Asthma Survey. Thorax 2008;63:14-20
Verhulst SL, Aerts L, Jacobs S, Schrauwen N, Haentjens D, Claes R, Vaerenberg H, Van Gaal LF, De Backer WA, Desager KN. Sleep-disordered breathing, obesity, and airway inflammation in children and adolescents. Chest 2008;134:1169-75
von Mutius E, Schwartz J, Neas LM, Dockery D, Weiss ST. Relation of body mass index to asthma and atopy in children: the National Health and Nutrition Examination Study III.  Thorax 2001;56:835-8
Wickens K, Barry D, Friezema A, Rhodius R, Bone M, Purdie G, Crane J. Obesity and asthma in 11-12 year old New Zealand children in 1989 and 2000.  Thorax 2005;60:7-12
Wilson DH, Adams RJ, Tucker G, Appleton S, Taylor AW, Ruffin RE. Trends in asthma prevalence and population changes in South Australia, 1990-2003. Med J Aust 2006;184:226-9

Traitement
Régime hypocalorique
Prise en charge psychologique

Chirurgie bariatrique

Conflits d’intérêts : l’auteur n’a pas transmis de conflits d’intérêts concernant les données publiées dans ce texte.

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.

Tous droits réservés
© Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires (FGLMR) 2017

Usage strictement personnel. L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la licence de droits d'usage et mentions légales, en accepter et en respecter les dispositions.

Respir.com est enregistré à la C.N.I.L. sous le n°757727 VERSION 1