respir.com
respir.com
 

Un site de la Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires
Association loi de 1901 reconnue d'utilité publique
respir.com

La Revue de RespirWebConférencesDiaporamas & PrésentationsInscriptionContact

Respir.com est un site gratuit mis en ligne pour tous par la FGLMR. Il n'a pas recours à la publicité.

S'il vous est utile, aidez-nous à le maintenir en ligne (Cliquez ici).

base documentaire
contact
collaborateurs
recherche approfondie
imagerie
bibliographies
formation santé
Université de Bordeaux II
tabacologie
cas cliniques

Poumon éosinophile

Créé le 02/05/2000 Auteur : A. Taytard (Mis à jour le 26/12/2005)
     
     
    
Définition
Affection caractérisée par une infiltration parenchymateuse pulmonaire où prédominent les polynucléaires éosinophiles.
Chez un individu normal, une éosinophilie > 2 % dans le LBA est anormale ; une éosinophilie > 5 % est, le plus souvent, liéee à une lésion iatrogène, une parasitose, une maladie pulmonaire interstitielle, une pneumocystose liée à un HIV, ou à une pneumopathie à éosinophiles idopathique.
    
Étiologie des poumons éosinophiles
Causes connues
Parasitoses (filaire, ascaris, toxocara, strongyloides, schistosome) : Syndrome de Löeffler
Médicaments : antibiotiques, AINS, anti-dépresseurs, anti-hypertenseurs, anti-leucotriènes... (site à consulter : Pneumotox)
    
Causes inconnues
Pneumopathie chronique à éosinophile (maladie de Carrington)
femmes ; 50 ans ; fièvre (39-40°C) ; sueurs nocturnes ; amaigrissement ; dyspnée ; asthme 50% des cas
imagerie : normale ; infiltrats périphériques (Imagerie) ; images en "aile de chauve-souris"
biologie : hyper éosinophilie
EFR : syndrome restrictif
Traitement : corticothérapie systémique (1mg/kg/j puis dégressif) avec surveillance de l'imagerie et de l'éosinophilie
Syndrome hyper éosinophilique
Éosinophilie > 1500/mm3 depuis plus de 6 mois, avec signes généraux (fièvre, amaigrissement) et atteintes viscérales, sans étiologie habituelle retrouvée
3 cas
SHE allergique : antécédents atopiques ; IgE totales élevées
SHE myéloprolifératif
 
 
 
 
    
Réf :
Liebow P, Carrington CB. The eosinophilic pneumonias. Medicine 1969;68:237-65
Johkoh T, Muller NL, Akira M, Ichikado K, Suga M, Ando M, Yoshinaga T, Kiyama T, Mihara N, Honda O, Tomiyama N, Nakamura H.
Eosinophilic lung diseases: diagnostic accuracy of thin-section CT in 111 patients. Radiology 2000;216:773-80

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.

Tous droits réservés
© Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires (FGLMR) 2018

Usage strictement personnel. L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la licence de droits d'usage et mentions légales, en accepter et en respecter les dispositions.

Respir.com est enregistré à la C.N.I.L. sous le n°757727 VERSION 1