respir.com
respir.com
 

Un site de la Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires
Association loi de 1901 reconnue d'utilité publique
respir.com

La Revue de RespirWebConférencesDiaporamas & PrésentationsInscriptionContact

Respir.com est un site gratuit mis en ligne pour tous par la FGLMR. Il n'a pas recours à la publicité.

S'il vous est utile, aidez-nous à le maintenir en ligne (Cliquez ici).

base documentaire
contact
collaborateurs
recherche approfondie
imagerie
bibliographies
formation santé
Université de Bordeaux II
tabacologie
cas cliniques

Oxygène
Toxicité

Créé le 13/10/2001 Auteur : A. Taytard (Mis à jour le 14/09/2006)
     
     

La susceptibilité de chaque tissu à l'oxygène dépend de ses caractéristiques biochimiques, de ses défenses anti-oxydant, de ses activités métaboliques et de l'oxygène reçu.
Chaque organe a une courbe dose-réponse spécifique.
La toxicité de l'oxygène varie d'un individu à l'autre et, chez chaque individu, d'un jour à l'autre.
Avec une pression partielle d'oxygène inhalé de 100% les lésions apparaissent en quelques heures.

Toxicité pulmonaire
Les très fortes FiO2 sont utilisées dans le traitement du syndrome de détresse respiratoire du nouveau-né et du syndrome de détresse respiratoire aigu de l'adulte.
Trachéo-bronchite : toux légère, puis irritation trachéale plus intense, puis sensation de brûlure rétro-sternale augmentée par l'inspiration. Les lésions débutent au niveau de la trachée puis descendent le long de l'arbre bronchique jusqu'au poumon avec diminution des capacités mécaniques respiratoires avant atteinte des échanges gazeux.
Lésions épithéliales
Lésions endothéliales
Œdème pulmonaire
Hypoxémie
Mort
On ne connaît pas la dose limite de sécurité mais une FiO2 à 40% pendant 40j ne semble pas provoquer d'anomalie.

Toxicité nerveuse
Symptômes visuels (baisse de l'acuité) ; symptômes ORL (acouphènes, vertiges) ; nausées, vomissements ; sensations olfactives et gustatives déplaisantes ; irritabilité et autres troubles du comportement ; contractions spasmodique (lèvres, joues, nez) ; syncope ; convulsions
Anomalies de conduction
Contractions spasmodiques
Lésions neuronales
Décès

Toxicité oculaire
Lésions rétiniennes
Myopie

Tolérance
Elle peut être induite par de brèves périodes de normoxie.

Réf :
Carraway MS, Piantadosi CA. Oxygen toxicity. Resp Care Clin North Am 1999;5;265-95

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.

Tous droits réservés
© Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires (FGLMR) 2018

Usage strictement personnel. L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la licence de droits d'usage et mentions légales, en accepter et en respecter les dispositions.

Respir.com est enregistré à la C.N.I.L. sous le n°757727 VERSION 1