respir.com
respir.com
 

Un site de la Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires
Association loi de 1901 reconnue d'utilité publique
respir.com

La Revue de RespirWebConférencesDiaporamas & PrésentationsInscriptionContact

Respir.com est un site gratuit mis en ligne pour tous par la FGLMR. Il n'a pas recours à la publicité.

S'il vous est utile, aidez-nous à le maintenir en ligne (Cliquez ici).

base documentaire
contact
collaborateurs
recherche approfondie
imagerie
bibliographies
formation santé
Université de Bordeaux II
tabacologie
cas cliniques

Oxydants

Créé le 01/03/2011 Auteur : A. Taytard (Mis à jour le 01/03/2011)
     
     

De nombreux polluants peuvent provoquer un stress oxydatif (ozone, particules dont les particules diésel, fumée de tabac) par l'induction de ROS (Reactive Oxygen Species) : anions superoxydes, peroxyde d'hydrogène, radicaux hydroxyles, sous produits du métabolisme de l'oxygène.
Les ROS peuvent aussi être d'origine endogène, produits par les neutrophiles, les éosinophiles, les macrophages alvéolaires, les cellules épithéliales et endothéliales dans le cade de la réponse inflammatoire. Ils ont un rôle indirect sur la toxicité induite par l’exposition aux pollutants de l’air.
Les aérocontaminants provoquent une inflammation qui induit le recrutement de cellules inflammatoires qui libèent des ROS, ce qui peut augmenter l'inflammation, les dommages tissulaires et conduire à des effets pathologiques.

Le stress oxydatif provoque une peroxydation des lipides susceptible d'entraîner des lésions des membranes cellulaires.
Les phospholipides oxydés réduisent la viabilité des macrophages et des cellules épithéliales par nécrose et apoptose respectivement. Cela stimule aussi la libération d’IL-8 par les cellules épithéliales.
L'ozone peut réagir directement avec les lipides insaturés de la couche liquidienne épithéliale et des membranes cellulaires pour produire des produits d'ozonation des lipides (LOPs).
Ces LOPs peuvent activer les phospholipases A2, C et D et induire des médiateurs de l'inflammation comme le PAF (platelet activating factor), la prostaglandine E2, IL-6 et IL-8.

Le stress oxydatif peut conduire à
- asthme
- fibrose pulmonaire
- emphysème
- syndrome de détresse respiratoire aiguë
- carcinogénèse bronchique

Système de défense anti-oxydants
Il existe de très nombreux enzymes anti-oxydants : superoxyde dismutase (SOD), catalase, glutathion peroxydase...

Traitements
De très nombeues molécules ont été testées comme anti-oxydant avec des bénéfices incertains
- N-acétyl cystéine
- Glutathion
- SOD mimétiques
- porphyrines
- vitamines C et E
- curcumin
- sulphoraphane : extrait des broccolis
- triterpénoïdes (trouvés dans l'huile de foie de requin, olives...)

Réf
Ciencewicki J, Trivedi S, Kleeberger SR. Oxidants and the pathogenesis of lung disease. J Allergy Clin Immunol 2008;122:456-68

Reddy SP. The antioxydant response element and oxydative stress modifiers in airway diseases. Curr Mol Med 2008;8:376-83

Conflits d’intérêts : l’auteur n’a pas transmis de conflits d’intérêts concernant les données publiées dans ce texte.

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.

Tous droits réservés
© Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires (FGLMR) 2017

Usage strictement personnel. L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la licence de droits d'usage et mentions légales, en accepter et en respecter les dispositions.

Respir.com est enregistré à la C.N.I.L. sous le n°757727 VERSION 1