respir.com
respir.com
 

Un site de la Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires
Association loi de 1901 reconnue d'utilité publique
respir.com

La Revue de RespirWebConférencesDiaporamas & PrésentationsInscriptionContact

Respir.com est un site gratuit mis en ligne pour tous par la FGLMR. Il n'a pas recours à la publicité.

S'il vous est utile, aidez-nous à le maintenir en ligne (Cliquez ici).

base documentaire
contact
collaborateurs
recherche approfondie
imagerie
bibliographies
formation santé
Université de Bordeaux II
tabacologie
cas cliniques

Syndrome obésité-hypoventilation (SOH)
"syndrome de Pickwick"

Créé le 02/05/2008 Auteur : A. Taytard (Mis à jour le 02/05/2010)
     
     

Définition
hypoventilation alvéolaire chronique (PaO2 < 70 mmHg ; PaCO2 ³ 45 mmHg) + obésité (index de masse corporelle > 30kg/m2) sans affection respiratoire associée susceptible d'expliquer les perturbations gazométriques (BPCO...).
SOH différent de SAOS (syndrome des apnées obstructives du sommeil) même si le SAOS est présent chez 80 % des SOH.
L'hypoventilation pendant le sommeil, seule, ne définit pas SOH ; il faut que l'hypercapnie diurne soit présente.

L'incidence de SOH augmente avec l'importance de l'obésité.
On estime qu'elle représente 0.3 à 0.4 % de la population.

Physiopathologie
Mal connue car de nombeux obèses n'ont pas de SOH.

4 hypothèses
conséquences mécaniques de l'obésité sur le système respiratoire : augmentation du travail des muscles respiratoires affaiblis
dysfonctionnement des centres respiratoires : diminution de la sensibilité au CO2, controversée
conséquence de la répétition d'apnées obstructives du sommeil : controversé
rôle de la leptine : elle agit sur les centres respiratoires et stimule la ventilation ; on observe souvent, chez les obèses, une résistance centrale à la leptine qui pourrait jouer un rôle dans le SOH ; des taux de leptine élevés sont un meilleur facteur prédictif de l'hypercapnie que le degré d'adiposité.

Diagnostic
souvent tardif
se fait par exclusion des autres causes d'hypoxémie-hypercapnie persistante
dyspnée
obésité pas toujours majeure
recherche des signes de SAOS du fait d'une association fréquente (somnolence diurne)

Bilan
gaz du sang artériel
critères de la définition en état stable : hypoxémie et hypercapnie diurne avec désaturation plus longue pendant le sommeil

EFR
syndrome restrictif

retentissement cardiaque
échocardiographie : insuffisance cardiaque gauche, droite (coeur pulmonaire) ; hypertension artérielle pulmonaire (HTAP) par vasoconstriction hypoxique et remodelage
HTA
angine de poitrine

retentissement métabolique
résistance à l'insuline : fréquente

polysomnographie (ou polygraphie ventilatoire)
à la recherche d'un SAOS

Traitement
amaigrissement

ventilation nocturne
ventilation non invasive (VNI) : traitement de référence
pression positive continue envisagée en cas de SAOS
pas de consensus sur la définition d'une PaCO2 "normale" chez ces patients et sur le niveau de désaturation "acceptable" pendant le sommeil, permettant de définir des objectifs thérapeutiques

oxygénothérapie
nocturne voire au long cours traditionnelle dans certains cas pour corriger l'hypoxémie

trachéotomie
dans les cas extrêmes

chirurgie bariatrique
permet une perte de poids subtantielle susceptible d'améliorer la situation

médicaments
aucun traitement spécifique ne s'est montré efficace
traitement des co-morbidités

Réf :
Weitzenblum E, Kessler R, Canuet M, Chaouat A. Syndrome obésité-hypoventilation. Rev Mal Respir 2008;25:391-403

 

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.

Tous droits réservés
© Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires (FGLMR) 2018

Usage strictement personnel. L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la licence de droits d'usage et mentions légales, en accepter et en respecter les dispositions.

Respir.com est enregistré à la C.N.I.L. sous le n°757727 VERSION 1