respir.com
respir.com
 

Un site de la Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires
Association loi de 1901 reconnue d'utilité publique
respir.com

La Revue de RespirWebConférencesDiaporamas & PrésentationsInscriptionContact

Respir.com est un site gratuit mis en ligne pour tous par la FGLMR. Il n'a pas recours à la publicité.

S'il vous est utile, aidez-nous à le maintenir en ligne (Cliquez ici).

base documentaire
contact
collaborateurs
recherche approfondie
imagerie
bibliographies
formation santé
Université de Bordeaux II
tabacologie
cas cliniques

La mesure de l'hyper-réactivité bronchique

Créé le 20/06/2000 Auteur : A. Taytard (Mis à jour le 24/07/2007)
     
     

Qu'est ce que l'hyper-réactivité bronchique (HRB) ?

L'hyper-réactivité bronchique traduit la capacité qu'ont les bronches de certaines personnes de réagir plus précocement et plus fortement lorsqu'elles sont stimulées.
Elle est la résultante de 3 phénomènes :
hypersensibilité : la réponse bronchique constrictive débute à des doses plus faibles,
hyper-réactivité à propement parler : la pente de la réponse est plus abrupte,
amplitude plus grande de la réponse constrictive bronchique.

L'hyper-réactivité bronchique fait partie de la définition de l'asthme, mais elle peut aussi être trouvée dans les BPCO.

Comment se mesure l'HRB ?

Comme l'indiquent les schémas ci-dessous, on peut la mettre en évidence de 2 façons :

1- Le malade a une fonction respiratoire dégradée (VEMS 80 % des valeurs théoriques ou du meilleur du malade)
on lui administre un bronchodilatateur (test de réversibilité) ; si le VEMS s'améliore de plus de 15 %, on considère le malade comme asthmatique ;

2- Le malade a une fonction respiratoire normale ; le test de réversibilité risque d'être faussement négatif ; si le malade n'a pas été vu en crise, ou s'il s'agit d'une forme frontière (toux), on pratique un test de provocation bronchique.

Précautions
     Contre-indications absolues
    MiniPoint_v.gif (853 octets)  incapacité à comprendre les manœuvres indispensables à la réalisation du test
    MiniPoint_v.gif (853 octets)  malade en état respiratoire instable
    MiniPoint_v.gif (853 octets)  VEMS < 70 % des valeurs théoriques
    MiniPoint_v.gif (853 octets)  infarctus de myocarde et accident vasculaire cérébral inférieur à 3 mois
    MiniPoint_v.gif (853 octets)  glaucome, adénome prostatique pour les agents cholinergiques
    MiniPoint_v.gif (853 octets)  anévrysme artériel connu
   Contre-indications relatives
    MiniPoint_v.gif (853 octets)  prise de ß-bloquants (?)
    MiniPoint_v.gif (853 octets)  infection respiratoire inférieure à 6 semaines
    MiniPoint_v.gif (853 octets)  hypertension artérielle
    MiniPoint_v.gif (853 octets) grossesse, allaitement
    MiniPoint_v.gif (853 octets)  inhibiteurs de la cholinestérase (myasthénie)
   Recommandations
      tabac > 2 heures
      médicaments bronchodilatateurs : délai Sup_Egal.gif (845 octets) leur durée d'action

test de provocation

On stimule les bronches en faisant inhaler, le plus souvent, des concentrations progressivement croissantes (cliquez sur "dose" dans le schéma) d'un agent pharmacologique (dérivé de l'acétylcholine ou histamine) et en mesurant, dose après dose, le VEMS. Si, en dessous d'une dose limite arbitrairement fixée et variable en fonction de l'agent utilisé, on observe une chute du VEMS de plus de 20 %, on arrête le test () ; on considère que les bronches sont hyperréactives et que le malade est asthmatique (exemples : "Malade 1" et "Malade 2"). Cette provocation est suivie d'un test de réversibilité (cliquez sur "Inh BD" dans le schéma).
Ce type de test n'entraîne pas de baisse des débits bronchiques chez un sujet normal (exemple : "Normal").

Agents
   Agents pharmacologiques
   

On stimule les bronches en faisant inhaler, le plus souvent, des concentrations progressivement croissantes d'un agent pharmacologique (métacholine préférée à l'histamine car moins d'effets systémiques) et en mesurant, dose après dose, le VEMS. Si, en dessous d'une dose limite arbitrairement fixée et variable en fonction de l'agent utilisé, on observe une chute du VEMS de plus de 20 %, on considère que les bronches sont hyperréactives. La dose provoquant une chute de 20 % du VEMS est appelée PD20 VEMS.

   Agents non pharmacologiques
Réf :
ATS. Guidelines for metacholine and exercise challenge testing - 1999. Am J Respir Crit Care Med 2000;161:309-29
Boulet LP et al. Hyperréactivité bronchique non allergénique - Méthodes de mesure et reproductibilité. Rev Mal Resp 1994;11:171-8
Brutsche MH, Downs SH, Schindler C, Gerbase MW, Schwartz J et al for the SAPALDIA team. Bronchial hyperresponsiveness and the development of asthma and COPD in asymptomatic individuals: SAPALDIA cohort study. Thorax 2006;61:671-7
Stezk PJ, Fabbri LM, Quanjer PH, Cockroft DW, O'Byrne PM, Anderson SD et al. Airway responsiveness. Standardized challenge testing with pharmacological, physical and sensitizing stimuli in adults. Report working party standardization of lung function tests, European Community for Steel and Coal. Official statement of the European Respiratory Society. Eur Respir J 1993; 16 suppl:52-83

Signification de l'HRB
Chez les sujets asymptomatiques : Facteur de risque de toux, sifflements, asthme et BPCO indépendamment de tout autre facteur.
Chez les fumeurs, accélère le déclin de la fonction respiratoire
.

Réf :
Brutsche MH, Downs SH, Schindler C, Gerbase MW, Schwartz J et al for the SAPALDIA team. Bronchial hyperresponsiveness and the development of asthma and COPD in asymptomatic individuals: SAPALDIA cohort study. Thorax 2006;61:671-7

HRB et tabac

à lire :

- Principes et exploration de l'hyperréactivité bronchique - P. Berger, 2001
- Aspects développementaux et exploration de l'hyperréactivité bronchique du petit enfant - ML. Choukroun, M. Fayon, 2001

Conflits d’intérêts : l’auteur n’a pas transmis de conflits d’intérêts concernant les données publiées dans ce texte.

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.

Tous droits réservés
© Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires (FGLMR) 2017

Usage strictement personnel. L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la licence de droits d'usage et mentions légales, en accepter et en respecter les dispositions.

Respir.com est enregistré à la C.N.I.L. sous le n°757727 VERSION 1