respir.com
respir.com
 

Un site de la Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires
Association loi de 1901 reconnue d'utilité publique
respir.com

La Revue de RespirWebConférencesDiaporamas & PrésentationsInscriptionContact

Respir.com est un site gratuit mis en ligne pour tous par la FGLMR. Il n'a pas recours à la publicité.

S'il vous est utile, aidez-nous à le maintenir en ligne (Cliquez ici).

base documentaire
contact
collaborateurs
recherche approfondie
imagerie
bibliographies
formation santé
Université de Bordeaux II
tabacologie
cas cliniques

Gazométrie artérielle au repos

Créé le 03/07/2000 Auteur : A. Taytard (Mis à jour le 17/01/2005)
     
     

Elle mesure essentiellement le retentissement de l'insuffisance ventilatoire sur les échanges gazeux.

Valeurs normales (sujet assis, en air ambiant)
PaO2  : 104 - 0,27 x âge (années) ± 12 mm Hg
Point_v.gif (865 octets)Fonction de 
 PIO2 (pression partielle de l'oxygène dans l'air inspiré), qui diminue avec l'altitude
 ventilation alvéolaire : l'hypoventilation alvéolaire provoque une baisse de PaO2 et une augmentation proportionnelle de PaCO2 ; ces 2 variables sont liées par le quotient respiratoire : PaO2 + PaCO2 120 mm Hg
 effet shunt : PaO2 + PaCO2 < 120 mm Hg
    obstruction bronchique
    shunt vrai, droit/gauche : atélectasie, condensation parenchymateuse (pneumonie), oedème pulmonaire, bloc alvéolo-capillaire (augmentation du temps nécessaire à la diffusion transmembranaire de O2, particulièrement visible à l'exercice)
Les conséquences (surtout neurologiques) de l'hypoxémie grave ne sont cliniquement apparentes que si PaO2 < 45 mm Hg.
L'hypoxémie est exceptionnelle lorsque le VEMS est supérieur à 50 %.

PaCO2  : 40  ± 4 mm Hg 
Point_v.gif (865 octets)Fonction de
 ventilation alvéolaire : l'hypoventilation alvéolaire provoque une baisse de PaO2 et une augmentation proportionnelle de PaCO2 (cg supra)

pH : 7,40  ± 0,04

Saturation artérielle en oxygène
Elle est liée à la PaO2 par la courbe de Barcroft

La mesure transcutanée digitale de la saturation artérielle est insuffisante dans un bilan puisqu'elle ne renseigne pas sur la PaCO2 et le pH. C'est un moyen de surveillance.

Bicarbonates : équilibre acide-base ; diagramme de Davenport

Réf :
Société de Pneumologie de Langue Française. Recommandations pour la prise en charge des BPCO. Rev Mal Resp 1997;14:suppl.2

Exploration des échanges gazeux

Unités : 1 mmHg = 1,33 kPa ; 1 kPa = 7,5 mmHg

Conflits d’intérêts : l’auteur n’a pas transmis de conflits d’intérêts concernant les données publiées dans ce texte.

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.

Tous droits réservés
© Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires (FGLMR) 2017

Usage strictement personnel. L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la licence de droits d'usage et mentions légales, en accepter et en respecter les dispositions.

Respir.com est enregistré à la C.N.I.L. sous le n°757727 VERSION 1