respir.com
respir.com
 

Un site de la Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires
Association loi de 1901 reconnue d'utilité publique
respir.com

La Revue de RespirWebConférencesDiaporamas & PrésentationsInscriptionContact

Respir.com est un site gratuit mis en ligne pour tous par la FGLMR. Il n'a pas recours à la publicité.

S'il vous est utile, aidez-nous à le maintenir en ligne (Cliquez ici).

base documentaire
contact
collaborateurs
recherche approfondie
imagerie
bibliographies
formation santé
Université de Bordeaux II
tabacologie
cas cliniques

Tests d'exercice en pneumologie

Créé le 29/01/2005 Auteur : A. Taytard (Mis à jour le 27/10/2006)
     
     

Utiles pour
connaître la capacité d'exercice
connaître les causes de la limitation à l'exercice : sous-entraînement (dyspnée, fatigue, douleur mais pas de limitation cardiaque ou respiratoire) ; pathologie respiratoire (fréquence cardiaque maximale non atteinte, désaturation) ; pathologie cardiaque (dyspnée, douleur, ECG sans limitation respiratoire)
établir les risques de l'exercice
prédire le niveau de risque d'une intervention chirurgicale
évaluer le bénéfice induit par une intervention médicale, chirurgicale ou une réhabilitation

Exercice triangulaire
Permet de
évaluer la capacité d'exercice
étudier les facteurs limitant la performance : cardio-vasculaire, ventilatoire, musculaire périphérique, psychologique
évaluer les risques d'un programme d'exercice
Le critère principal est la VO2 max

Tests de terrain
Plus proches des capacités fonctionnelles nécessitées par la vie quotidienne
Epreuve marche
Test de navette : le patient fait la navette entre 2 marques (généralement des cônes) à une vitesse de marche indiquée, qui augmente chaque minute jusqu'à ce que le patient ne puisse plus suivre le rythme pour des raisons d'essoufflement ou de fatigue.
  avantages : simple à réaliser et bien toléré ; peu d'effet d'apprentissage ; la fréquence de la marche est contrôlée
  inconvénients : moins bien validé que le test de marche ; reflète mal les activités quotidiennes qui nécessitent rythme et endurance
Test d'endurance : 
    à la marche : le patient marche le plus longtemps possible à une vitesse représentant 85 % de la vitesse maximum atteinte lors du test précédent ; le test s'arrête lorsque le patient est incapable, à 2 reprises, d'atteindre la marque suivante.
    sur bicyclette : même épreuve mais à 75 % de la charge maximum supportée lors d'un test triangulaire sur bicyclette.

Ces tests ne sont pas équivalents et ne donnent pas les mêmes résultats.
L'épreuve de marche est plus performante que l'épreuve sur bicyclette ergométrique pour la mise en évidence d'une désaturation à l'effort (Poulain, 2003).

Indications

Évaluation de la tolérance à l’effort
    Quantification de la tolérance à l’effort
   Mise en évidence des facteurs limitant l’exercice
Indications cliniques
  Diagnostic
Dépistage de l’asthme post-exercice
Évaluation de la sévérité de la déficience et de son pronostic (hypoxémie post-exercice)
  Évaluation pré-opératoire
Résection pulmonaire
Réduction pulmonaire
Transplantation pulmonaire
  Suivi des maladies respiratoires et de leur traitement
Prescription du réentraînement à l’effort
       
Contre-indications
Contre-indications absolues
  Infarctus du myocarde de moins d’une semaine
  Troubles du rythme sévères
  Maladie fébrile aiguë
  Œdème pulmonaire
  Angor instable
  Myocardite ou péricardite aiguë
Contre indications relatives
  Infarctus du myocarde de moins de 4 semaines
  Maladie valvulaire aortique
  HTA non contrôlée
  Tachycardie de repos > 120/min
  Troubles électrolytiques (hypo ou hyperkaliémie)
  Bloc auriculo-ventriculaire
  Maladie thrombo-embolique
  Antécédents d’épilepsie
  Maladie vasculaire cérébrale
  Insuffisance respiratoire aiguë
Types d'exercices 
Test de marche de 3, 6 ou 12 minutes avec mesure de la distance parcourue.
Consignes
    Marcher le plus rapidement possible d'un pas égal
    On peut s'arrêter et repartir
    Franchir la plus grande distance possible dans le temps de 6 minutes
    Repos jusqu'au retour de la fréquence cardiaque à sa valeur de base (10 à 20 min)

Mesures
    Distance parcourue
    Fréquence cardiaque
    Saturation en oxygène (recommencer le test sous oxygène en cas de désaturation)
    Dyspnée sur une échelle visuelle analogique

Interprétation : équations pour le calcul des valeurs de référence
    Hommes : [7,57 × taille (cm)]-[5,02 × âge]-[1,76 × poids (kg)]-309
Limite inférieure de la normale : distance calculée - 153 m
    Femmes : [2,11 × taille (cm)]-[5,78 × âge]-[2,29 × poids (kg)]+667
Limite inférieure de la normale : distance calculée - 139 m

Test d'exercice sur bicyclette ergométrique
Test d'exercice sur tapis roulant
  
Mesure des échanges gazeux
MiniPoint_v.gif (853 octets) 

Saturation artérielle en oxygène par voie transcutanée : méthode non invasive, facile à utiliser pendant l'exercice, mais informative uniquement lorsque la PaO2 de départ est < 70 mmHg. Au dessus de cette valeur, la courbe de saturation de l'hémoglobine est plate.

 

Gaz du sang artériel : mesurés sur prélèvement capillaire ou artériel ; ils doivent être réalisés en fin d'exercice, avant que le débit cardiaque ne se soit normalisé.

  Méthode plus invasive mais utilisable dans toutes les conditions de PaO2 initiales.
Permet de quantifier le déconditionnement à l'exercice dont l'acidose métabolique est le témoin.
  
On mesure aussi
MiniPoint_v.gif (853 octets) la fréquence cardiaque,
MiniPoint_v.gif (853 octets) la distance parcourue.
    
Cela peut conduire à la prescription d'une oxygénothérapie de déambulation.
 
Réf
Pepin V, Sey D, Whittom F, Leblanc P, Maltais F. Walking versus Cycling: Sensitivity to Bronchodilation in Chronic Obstructive Pulmonary Disease. Am J Respir Crit Care Med 2005;172:1517-22
Poulain M, Durand F, Palomba B, Ceugniet F, Desplan J and al. 6-minute walk testing is more sensitive than maximal incremental cycle testing for detecting oxygen desaturation in patients with COPD.  Chest 2003;123:1401-7
Win T, Jackson A, Groves AM, Sharples LD, Charman SC, Laroche CM. Comparison of shuttle walk with measured peak oxygen consumption in patients with operable lung cancer. Thorax 2006;61:57-60
 
Conflits d’intérêts : l’auteur n’a pas transmis de conflits d’intérêts concernant les données publiées dans ce texte.

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.

Tous droits réservés
© Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires (FGLMR) 2017

Usage strictement personnel. L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la licence de droits d'usage et mentions légales, en accepter et en respecter les dispositions.

Respir.com est enregistré à la C.N.I.L. sous le n°757727 VERSION 1