respir.com
respir.com
 

Un site de la Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires
Association loi de 1901 reconnue d'utilité publique
respir.com

La Revue de RespirWebConférencesDiaporamas & PrésentationsInscriptionContact

Respir.com est un site gratuit mis en ligne pour tous par la FGLMR. Il n'a pas recours à la publicité.

S'il vous est utile, aidez-nous à le maintenir en ligne (Cliquez ici).

base documentaire
contact
collaborateurs
recherche approfondie
imagerie
bibliographies
formation santé
Université de Bordeaux II
tabacologie
cas cliniques

Épanchement liquidien de la plèvre
Transsudat

Créé le 30/11/1998 Auteur : A. Taytard (Mis à jour le 19/11/2010)
     
     

Sommaire


   
attention2.JPG (1170 octets)Transsudat : protidopleurie < 50 % protidémie
  
Principales causes des transsudats

  

Insuffisance cardiaque gauche
Point_bleu.gif (852 octets) Cause la plus fréquente des épanchements pleuraux dans les pays développés
Point_bleu.gif (852 octets) 50% des patients ayant une insuffisance cardiaque auront un épanchement pleural au cours de leur maladie
Point_bleu.gif (852 octets) Ces épanchements sont bilatéraux dans près de 90% des cas
Point_bleu.gif (852 octets) La douleur pleurale est rarement présente
Point_bleu.gif (852 octets) La ponction pleurale n'est indiquée que si :
 épanchement unilatéral ou prédominant nettement d'un coté ;
 absence de cardiomégalie ;
 présence de fièvre ou de douleur pleurale ;
 épanchement massif occasionnant une dyspnée sévère.
Elle sera faite si l'épanchement ne diminue pas rapidement
Point_bleu.gif (852 octets) Signes de la cardiopathie causale (RM, coronaropathie, HTA)
Point_bleu.gif (852 octets) Imagerie : opacité souvent interlobaire, "tumeurs fantômes"
Point_bleu.gif (852 octets) Traitement : celui de l'insuffisance cardiaque ; disparition en moins d'un mois

 
Les pressions veineuses élevées peuvent
- gêner mécaniquement le drainage lymphatique pleural pariétal
- augmenter la pression hydrostatique dans les veines des parois bronchiques et thoraciques conduisant à une transudation de liquide dans l’espace pleural.
   

Cirrhose
Point_bleu.gif (852 octets) Observé dans 6% des cirrhoses
Point_bleu.gif (852 octets) Généralement à droite (85%)
Point_bleu.gif (852 octets) Association presque systématique avec une ascite
Point_bleu.gif (852 octets) Le liquide pénètre la cavité pleurale par le diaphragme grâce à la dépression pleurale
Point_bleu.gif (852 octets) Traitement : celui de l'insuffisance hépatique ; si gêne fonctionnelle importante : ponctions pleurales, mais répétées ; talcage pleural ; vidéothoracosocpie avec fermeture des déhiscences hépatiques

Réf :
Milanez de Campos JR et al. Thoracoscopy and talc poudrage in the management of hepatic hydrothorax. Chest 2000;118:13-7
    

Syndrome néphrotique
Point_bleu.gif (852 octets) Épanchement généralement unilatéral, abondance modérée, souvent associé à des oedèmes périphériques
Point_bleu.gif (852 octets) La ponction s'impose pour vérifier le transsudat ; en cas d'exsudat, une embolie doit être soupçonnée (hypercoagulabilité fréquente chez ces malades).

   

Atélectasie
Point_bleu.gif (852 octets) Épanchement dû à l'augmentation de la dépression pleurale induite par l'atélectasie

Réf
  Kinasewitz GT. Transudative effusions. Eur Respir J 1997; 10 : 714-718

Conflits d’intérêts : l’auteur n’a pas transmis de conflits d’intérêts concernant les données publiées dans ce texte.

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.

Tous droits réservés
© Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires (FGLMR) 2017

Usage strictement personnel. L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la licence de droits d'usage et mentions légales, en accepter et en respecter les dispositions.

Respir.com est enregistré à la C.N.I.L. sous le n°757727 VERSION 1