respir.com
respir.com
 

Un site de la Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires
Association loi de 1901 reconnue d'utilité publique
respir.com

La Revue de RespirWebConférencesDiaporamas & PrésentationsInscriptionContact

Respir.com est un site gratuit mis en ligne pour tous par la FGLMR. Il n'a pas recours à la publicité.

S'il vous est utile, aidez-nous à le maintenir en ligne (Cliquez ici).

base documentaire
contact
collaborateurs
recherche approfondie
imagerie
bibliographies
formation santé
Université de Bordeaux II
tabacologie
cas cliniques

Corticothérapie
Effets secondaires osseux
Prise en charge

Créé le 19/01/2000 Auteur : A. Taytard (Mis à jour le 18/12/2004)
     
     
  
 
une des principales complications des traitements cortisoniques au long cours
 
au début du traitement : prévention primaire
 
après apparition de l'ostéoporose : prévention secondaire
 
seuls 14 % des patients prenant une corticothérapie au long cours reçoivent un traitement préventif ou curatif
 

au cours de l'ostéoporose cortisonique, le risque fracturaire vertébral est élevé pour une densité osseuse peu diminuée ostéodensitométrie moins essentielle qu'en post-ménopause

   
Physiopathologie
  réduction de la durée de vie des ostéoblastes et ostéocytes réduction de la formation osseuse (et pas augmentation de la résorption)
  
Quelques principes thérapeutiques 
 
prévention systématique pour une corticothérapie prévue pour plus de 3 mois ou suivie depuis plus de 3 mois quelle que soit la dose
 
Réduire la dose de corticoïde au minimum nécessaire
Hygiène de vie
 
supprimer la consommation d'alcool et de tabac
 
avoir une activité physique
 
éviter les chutes
Médicaments
 

vitamine D, calcium, hormonothérapie substitutive chez des sujets en hypogonadisme (hommes hypogonadiques : testostérone ; femmes ménopausées) ; pas de preuve de bénéfice dans l'ostéoporose cortisonique

 
biphosphonates : ils ont le plus de données positives (réduisent la résorption osseuse)
  
Bilan complémentaire
 
s'il y a un doute sur le diagnostic d'ostéoporose
 
pour faire un diagnostic différentiel (myélome ; hyperparathyroïdie ; ostéomalacie ; malabsorption ; thyrotoxicose ; hypogonadisme)
 
si aucun examen n'a été fait dans les 6 derniers mois
 
radiographie de la colonne vertébrale
 
numération sanguine
 
vitesse de sédimentation
 
calcémie
 
phosphatémie
 
phosphatases alcalines
 
électrophorèse des protides
 
bilan thyroïdien
  testostéronémie totale (homme)
  œstradiol (femme)
Réf :
Agence française de sécurité sanitaire des produits de Santé (Afssaps). Recommandations de bonne pratique - traitement médicamenteux de l'ostéoporose cortisonique. 2003
HAS : L'ostéoporose chez les femmes ménopausées et chez les sujets traités par corticoïdes : méthodes diagnostiques et indications. 2001
de Nijs RNJ, Jacobs JWG, Lerns WF, Laan RFJ, Algra A et al for the STOP investigators. Alendronate or alfacalcidol in glucocorticoid-induced osteoporosis. N Eng J Med 2006;355:675-84
Eastell R, Reid DM, Compston J et al. A UK consensus Group on the management of glucocorticoid-induced osteoporosis: an update. J Intern Med 1998;244:271-92

Conduite à tenir : algorithme

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.

Tous droits réservés
© Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires (FGLMR) 2017

Usage strictement personnel. L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la licence de droits d'usage et mentions légales, en accepter et en respecter les dispositions.

Respir.com est enregistré à la C.N.I.L. sous le n°757727 VERSION 1