respir.com
respir.com
 

Un site de la Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires
Association loi de 1901 reconnue d'utilité publique
respir.com

La Revue de RespirWebConférencesDiaporamas & PrésentationsInscriptionContact

Respir.com est un site gratuit mis en ligne pour tous par la FGLMR. Il n'a pas recours à la publicité.

S'il vous est utile, aidez-nous à le maintenir en ligne (Cliquez ici).

base documentaire
contact
collaborateurs
recherche approfondie
imagerie
bibliographies
formation santé
Université de Bordeaux II
tabacologie
cas cliniques

Pneumoconioses
Bérylliose

Créé le 21/02/2000 Auteur : A. Taytard (Mis à jour le 08/09/2006)
     
     

Observée dans l'industrie de la céramique (prothésistes dentaires), des tubes à fluorescence et des armes nucléaires

 
2 formes
aiguë, par toxicité directe
chronique

Forme aiguë
Rare, exposition accidentelle massive
Apparition dans les 72h après l’exposition
SFR : dyspnée modérée à l’effort, toux productive, sensation de brûlure et de blocage thoracique
SPR : crépitants
Imagerie : opacités pouvant évoquer un œdème pulmonaire
GdS : hypoxémie
Traitement : éviction, corticothérapie et traitement symptomatique (oxygène)
Évolution : normalisation en 1 à 6 mois

Forme chronique
Réaction d’hypersensibilité ; pas de corrélation entre l’importance de l’exposition et la sévérité de la maladie
Évolution : sensibilisation simple granulomatose fibrose pulmonaire 
Apparaît de 1 à 5 mois après l’exposition ; durée > 12 mois
SFR : toux sèche, dyspnée d’effort souvent accompagnée de signes généraux (amaigrissement, asthénie)
SPR : crépitants
Imagerie : petites opacités rondes quelquefois calcifiées ; pneumopathie interstitielle ; adénomégalies médiastinales bilatérales fréquentes
EFR : syndrome restrictif ou mixte ; baisse de la capacité de transfert du CO ; hypoxémie
Biologie : Augmentation du taux des immunoglobulines circulantes
Fibroscopie bronchique avec : biopsies bronchiques (éperons) et pulmonaires trans-bronchiques (ana-path) ; LBA (lymphocytose)
Anatomo-pathologie : granulomatose ; granulomes épidermoïdes à cellules géantes ; infiltrats de cellules mononuclées
Diagnostic différentiel : sarcoïdose
Diagnostic positif : recherche de béryllium dans les tissus pulmonaires
Complications : pneumothorax (15%), risque accru de cancer broncho-pulmonaire
Critères diagnostiques :
    1/ exposition
    2/ présence de granulomes ou d'infiltrats de cellules mononuclées
    3/ test de transformation lymphoblastique aux sels de béryllium : positif sur sérum ou liquide de lavage bronchiolo-alvéolaire ; traduit la sensibilisation
    4/ aspects cliniques, radiologiques et fonctionnels compatibles
Traitement : éviction, corticostéroïde, symptomatique
Réparation : Tableau n°33 du Régime Général

Du fait d'atteintes pulmonaires et bronchiques, ces maladies ne sont plus classées dans les pathologies interstitielles diffuses mais dans les maladies pulmonaires diffuses.

Réf :
Newman LS, Mroz MM, Balkissoon R, Maier LA. Beryllium sensitization progresses to chronic beryllium disease. A longitudinal study of disease risk. Am J Respir Crit Care Med 2005;171:54-60

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.

Tous droits réservés
© Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires (FGLMR) 2017

Usage strictement personnel. L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la licence de droits d'usage et mentions légales, en accepter et en respecter les dispositions.

Respir.com est enregistré à la C.N.I.L. sous le n°757727 VERSION 1