respir.com
respir.com
 

Un site de la Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires
Association loi de 1901 reconnue d'utilité publique
respir.com

La Revue de RespirWebConférencesDiaporamas & PrésentationsInscriptionContact

Respir.com est un site gratuit mis en ligne pour tous par la FGLMR. Il n'a pas recours à la publicité.

S'il vous est utile, aidez-nous à le maintenir en ligne (Cliquez ici).

base documentaire
contact
collaborateurs
recherche approfondie
imagerie
bibliographies
formation santé
Université de Bordeaux II
tabacologie
cas cliniques

Auto-anticorps

Créé le 11/07/2004 Auteur : A. Taytard (Mis à jour le 07/01/2007)
     
     

Anticorps anti-nucléaires
anti-SRP : polymyosites ; dermatomyosites
anti-DNA natif, anti-SM, anti-RNP : lupus
anti-Ro/SSA : lupus ; Gougerot
anti-Scl 70 : sclérodermie

Les anticorps anti-ENA (extractable nuclear antigens) peuvent être présents alors que la recherche globale de facteurs anti-nucléaires est négative. Les antigènes nucléaires solubles sont principalement Sm, SSA ou Ro, SSB ou La, et RNP

Anticorps anti-tissus ou anti-cellules
anti-GBM : syndrome de Goodpasture
...

Anticorps anti-IgG
facteurs rhumatoïdes : test au latex, test de Waaler-Rose, dosages quantitatifs
indication : rhumatisme inflammatoire débutant

Anticorps anti-phospholipides
dirigés contre des phospholipides membranaires (cardiolipine) ou des protéines de la coagulation (prothrombine thromboses)

Anticorps anti-cytoplasme des polynucléaires (ANCA)

Conduite à tenir devant la suspicion d'une maladie auto-immune

2 situations :
tableau clinique évident.
atteinte respiratoire apparemment isolée.

Clinique
Imagerie
Cyto-hostologie
Principaux examens complémentaires de première intention (grille non validée ; selon Papo).
NFS-plaquettes, CRP, ionogramme sanguin, créatinine, tests hépatiques
CPK, LDH, électrophorèse des protides sériques, protéinurie des 24 heures
Facteurs anti-nucléaires, anti-ADN natif, anti-ENA, Latex-Waaler Rose, anti-CCP, anticoagulant circulant, anticardiolipine, C3, C4, CH50
Examen ophtalmologique (y compris fond d’œil et recherche d’un syndrome sec)
Capillaroscopie*
Biopsie des glandes salivaires accessoires** 
Radiographie des mains***

* surtout en cas de syndrome de Raynaud, à la recherche de mégacapillaires présents dans la sclérodermie mais aussi dans la dermatomyosite, la connectivite mixte ou plus rarement le lupus ;
** à discuter, même en l’absence de syndrome sec, à la recherche d’un infiltrat lymphoïde (Gougerot-Sjögren) ou d’un granulome (en sachant que la sarcoïdose n’est pas « auto-immune ») ;
*** recherche de calcinose, ou d’arthrite.

Réf :
Papo T.
Comment ne pas manquer une maladie systémique auto-immune ? Rev Mal Respir 2006;23:754-6

Conflits d’intérêts : l’auteur n’a pas transmis de conflits d’intérêts concernant les données publiées dans ce texte.

 

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.

Tous droits réservés
© Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires (FGLMR) 2017

Usage strictement personnel. L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la licence de droits d'usage et mentions légales, en accepter et en respecter les dispositions.

Respir.com est enregistré à la C.N.I.L. sous le n°757727 VERSION 1