respir.com
respir.com
 

Un site de la Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires
Association loi de 1901 reconnue d'utilité publique
respir.com

La Revue de RespirWebConférencesDiaporamas & PrésentationsInscriptionContact

Respir.com est un site gratuit mis en ligne pour tous par la FGLMR. Il n'a pas recours à la publicité.

S'il vous est utile, aidez-nous à le maintenir en ligne (Cliquez ici).

base documentaire
contact
collaborateurs
recherche approfondie
imagerie
bibliographies
formation santé
Université de Bordeaux II
tabacologie
cas cliniques

Anti-VEGFR

Créé le 11/01/2010 Auteur : A. Taytard (Mis à jour le 28/04/2015)
     
     

Bevacizumab : Avastinâ
Bloque le VEGF libre, circulant
 
associé à paclitaxel-carboplatine chez les patients traités pour un CBNPC métastatique non-épidermoïde, augmente la survie globale de manière significative (10.3 vs 12.3 ; p = 0.03) avec une augmentation du risque de décès toxiques (Sandler, 2006) ;
 
associé à cisplatine/gemcitabine (Avastin in lung trial : AVAIL) : étude de phase III ; CBNPC non traités (première ligne) ; 2 dosages 7,5 mg/kg et 15 mg/kg toutes les 3 semaines : amélioration de la survie sans progression de 6,1 à 6,7 et 6,5 mois ; pas de différence sur la survie globale (13.1 ; 13.6 ; 13.4 mois) (Reck, 2009) ;
 
associé à erlotinib : objectif : bloquer VEGF et EGFR ; 2 études de phase III en cours :
      BeTa Lung trial : comparer erlotinib à erlotinib + bevacizumab chez 665 patients avec CBNPC en progression après une première ligne standard ; amélioration de la survie sans progression ; pas d'amélioration de la survie globale (Hainsworth, 2008)
     ATLAS trial : comparer bevacizumab en traitement d'entretien avec ou sans erlotinib après 4 cycles de chimiothérapie chez 1150 patients avec CBNPC ; aucune différence de survie globale
  maintenance par bevacizumab seul ou associé à pemetrexed (essai AVAPERL) : en cours
  PASSPORT : étude de phase II évaluant l'efficacité et la tolérance de bevacizumab chez des patients avec métastases cérébrales de cancers CBNPC non épidermoïdes : pas d'hémorragie intra-cranienne rapportée ;
Multiples contre-indications : lésion centrale, hémorragique, épidermoïde, métastase cérébrale
  essai en cours en situation néo-adjuvante
recommandations pratiques (Gounant, 2009) :
délai de 7 jours entre la pose d'un dispositif vasculaire implantable et le début d'un traitement par bevacizumab
pas de recommandation pour les fibroscopies
délai de 8 semaines entre la dernière injection de bevacizumab et un acte chirurgical à froid
délai de 4 semaines entre la chirurgie et le début d'un traitement par bevacizumab
Contre indication : carcinomes épidermoïdes
16/12/2010 : lancement par la FDA d'une procédure de retrait de l'indication "cancer du sein" pour le bevacizumab pour non amélioration de la survie et addition d'effets secondaires (hémorragies, neutropénies, perforations gastro-intestinales) dont certains mortels.
L'agence européenne du médicament a maintenu l'indication pour la seule association bevacizumab + paclitaxel.
   Une étude récente a montré que, quel que soit le type de tumeur, le bevacizumab était associé à une augmentation du risque de décès chez les malades recevant des taxanes ou des sels de platine (Rampura, 2011)
   Une méta-analyse de 4 essais de phase 2 et 3 (AVF-0757g ; JO19907 ; ECOG 4599 ; AVAIL ) associant bevacizumab et une chimiothérapie à base de sels de platine, en première ligne dans les cancers bronchiques non à petites cellules, a montré une petite augmentation de la survie globale (4 % à un an) surtout chez les malades de moins de 65 ans, avec un adénocarcinome et un amaigrissement ≤ 5 % ; l'augmentation de la survie sans progression est surtout favorable aux stades IIIB (Soria, 2012).

Présentation : solution 25mg/mL

Effets secondaires les plus fréquents :
   hypertension artérielle
   asthénie
   diarrhée, douleurs abdominales

Effets secondaires graves :
   perforations gastro-intestinales
   hémorragies, dont des hémorragies pulmonaires/hémoptysies, plus fréquentes chez les patients atteints d'un cancer bronchique non à petites cellules  
   thromboembolies artérielles

Indication : traitement de première ligne chez les patients atteints de cancer bronchique non à petites cellules, avancé et non opérable, métastatique ou en rechute, dès lors que l'histologie n'est pas à prédominance épidermoïde, en association à une chimiothérapie à base de sels de platine, jusqu'à 6 cycles de traitement, suivis d'Avastin en monothérapie jusqu'à progression de la maladie

Posologie : 7,5 mg/kg ou 15 mg/kg de poids corporel administré une fois toutes les 3 semaines, en perfusion intraveineuse. La dose initiale doit être administrée par une perfusion intraveineuse de 90 minutes. Si la première perfusion est bien tolérée, la deuxième perfusion peut être administrée en 60 minutes. Si la perfusion administrée en 60 minutes est bien tolérée, toutes les perfusions ultérieures pourront être administrées en 30 minutes.

Pazopanib
Inhibiteur oral de l'angiogenese ciblant VEGFR, PDGFR et c-Kit.
A 800 mg 1/j pendant 2-6 semaines en pré-opératoire chez des malades stade IA/IB : 12 réductions de volume de plus de 30 % sur 35 patients ; effets secondaires : hypertension, diarrhée, fatigue grades 1/2 (Altorki, 2010).

Nintedanib (Vargatefâ)
Inhibiteur oral de l'angiogenese ciblant VEGFR, PDGFR
a et b, FGFR (facteur de croissance des fibroblastes).
En association au docetaxel dans le traitement des adénocarcinomes localement avancés, métastatiques ou en rechute locale.
200mg x 2/j

Réf
Altorki N, Lane ME, Bauer T, Lee PC, Guarino MJ et al. Phase II proof of concept study of pazopanib monotherapy in treatment-naive patients with stage I-II resectable non-small-cell lung cancer. J Clin Oncol 2010;28:3131-37
Soria JC, Mauguen A, Reck M, Sandler AB, Saijo N et al on behalf of the meta-analysis of bevacizumab in advanced NSCLC collaborative group. Ann Oncol 2012;nov ahead of print

Conflits d’intérêts : l’auteur n’a pas transmis de conflits d’intérêts concernant les données publiées dans ce texte.

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.

Tous droits réservés
© Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires (FGLMR) 2017

Usage strictement personnel. L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la licence de droits d'usage et mentions légales, en accepter et en respecter les dispositions.

Respir.com est enregistré à la C.N.I.L. sous le n°757727 VERSION 1