respir.com
respir.com
 

Un site de la Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires
Association loi de 1901 reconnue d'utilité publique
respir.com

La Revue de RespirWebConférencesDiaporamas & PrésentationsInscriptionContact

Respir.com est un site gratuit mis en ligne pour tous par la FGLMR. Il n'a pas recours à la publicité.

S'il vous est utile, aidez-nous à le maintenir en ligne (Cliquez ici).

base documentaire
contact
collaborateurs
recherche approfondie
imagerie
bibliographies
formation santé
Université de Bordeaux II
tabacologie
cas cliniques
imprimer l'article
Rédacteur(s) : Équipe de Respir

Crockett AJ, Cranston JM, Latimer KM, Alpers JH . Mucolytics for bronchiectasis.  Cochrane Database Syst Rev 2001;1:CD001289



 
Les bronchiectasies sont essentiellement des maladies acquises représentant le dernier stade d’agressions pulmonaires variées.
Elles sont définies comme une dilatation irréversible, persistante et une distorsion des bronches de taille moyenne.
Les patients diagnostiqués avec bronchiectasies ont fréquemment des difficultés à expectorer des sécrétions infectées.
Les agents mucolytiques ciblent l’hypersécrétion ou le changement des propriétés physico-chimiques des sécrétions pour les rendre plus faciles à cracher.
Un médicament, le DNase humain recombinant, brise le DNA qui est relargué au site de l’infection par les neutrophiles.
 
Objectif
Evaluer les effets des mucolytiques ingérés ou inhalés chez les malades atteints de bronchiectasies.
 
Méthode
Listes de références et registre du Cochrane Airways Group ; les experts du domaine et de l’industrie pharmaceutique ont aussi été contactés.
Critères de sélection : essais randomisés sur les mucolytiques chez les malades atteints de bronchiectasies mais sans mucoviscidose.
Les données ont été extraites indépendamment par deux examinateurs.
Les auteurs des études ont été contactés pour confirmation.
 
Résultat
Trois essais ont été inclus mais aucune de leur donnée ne pouvait être agrégée dans une méta-analyse.
Comparées au placebo, les fortes doses de bromhexine avec antibiotique facilitent l’expectoration (différence moyenne pondérée : -0.53 ; IC 95 % : -0.81 à -0.25 à 16 jours).
Il y avait aussi une réduction de la production d’expectoration avec le bromhexine (différence moyenne pondérée : -21.5 % ; IC 95 % : -38.9 à -4.1 % à 16 jours).
Comparée au placebo, la DNase recombinante humaine ne montrait aucune différence sur le VEMS ou la CVF dans une étude et avait un effet négatif significatif sur le VEMS dans une autre.
Les effets secondaires, incluant les symptômes grippaux, étaient plus fréquents dans le groupe recevant la DNase recombinante humaine.
 
Conclusion
Il n’y a pas suffisamment de preuves pour évaluer l’usage en routine des mucolytiques dans les bronchiectasies.
Des fortes doses de bromhexine couplées à un traitement antibiotique peuvent aider la production d’expectoration et sa clairance.
 

Accéder à

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.

Tous droits réservés
© Fédération Girondine de Lutte contre les Maladies Respiratoires (FGLMR) 2017

Usage strictement personnel. L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la licence de droits d'usage et mentions légales, en accepter et en respecter les dispositions.

Respir.com est enregistré à la C.N.I.L. sous le n°757727 VERSION 1